in

Fadéla Amara cherche à se recaser auprès d’Hollande

Que vaut la parole de Fadela Amara ? Des clopinettes, et certainement pas de l’or, la seule langue dont la plus opportuniste des transfuges maîtrise les idiomes et les nuances étant celle de la trahison. Selon un scénario cousu de fil blanc, ce qui devait forcément arriver arriva : l’ex-protégée de Nicolas Sarkozy, l’ex-secrétaire d’Etat à la Ville dont le plan banlieues fut de la poudre aux yeux, celle qui fut éjectée du gouvernement après avoir soutenu Borloo au poste de Premier ministre contre Fillon, la même qui sentit soudainement son cœur palpiter de nouveau à gauche, et battre la chamade pour DSK, a annoncé qu’elle allait voter… François Hollande !

Dans un entretien à Libération, Fadela Amara n’a pas lésiné sur la flatterie avec le sourire angélique de la bonne foi : "Je vais voter pour François Hollande, je le connais bien, c’est un ami, j’ai un profond respect pour lui", sans oublier :  "J’ai toujours pensé que c’est le plus intelligent à gauche", qui a conclu en beauté ce compliment façon brosse à reluire.

Reste à savoir si le PS saura décoder ses œillades aguicheuses, et surtout ignorer le grossier appel du pied d’une courtisane, sans talent, et sans charisme, qui n’excelle que dans la roublardise et l’art consommé d’assurer ses arrières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un maire UMP réserve des horaires d’un centre nautique à une école confessionnelle juive

Pourquoi nous avons refusé de boycotter la Rencontre Annuelle des Musulmans de France