in

Etude : L’eau polluée principale cause de mort à Gaza

Plus d’un quart des maladies à Gaza sont causées par la pollution de l’eau, a révélé une nouvelle étude, faisant remarquer que c’était la principale cause de mortalité dans l’enclave côtière qui subit un siège israélien depuis 2007.

Cette étude, dont le journal israélien Haaretz a publié une copie, a été menée par RAND Corporation, ONG américaine. Elle a dit qu’elle était arrivée à ces découvertes il y a quatre ans et que « depuis, ces chiffres ont continué à grimper ».

En se fondant sur ce rapport, Haaretz a dit que l’effondrement des infrastructures hydrauliques a provoqué une forte hausse des germes et des virus, tels le rotavirus, le choléra et les salmonelles.

Publicité

Le rapport indique que la situation empire à cause des opérations israéliennes répétées sur Gaza depuis 2008.

« Aujourd’hui, 97 % de l’eau à boire à Gaza n’est qualifiée comme potable selon aucune norme internationale reconnue », a rapporté Haaretz.

« Quelques 90 % des résidents boivent l’eau filtrée dans des purificateurs privés, parce que les grandes installations ont été endommagées par les combats ou sont tombés en désuétude faute d’entretien », a poursuivi le journal israélien.

Publicité

Pas assez de fourniture d’eau

L’étude a conclu que dans la situation actuelle, « Gaza est incapable de fournir assez d’eau pour ses 2 millions d’habitants ».

« Les écoles de Gaza ont un seul WC pour 75 élèves et un seul lavabo pour le lavage des mains de 80 personnes. La majeure partie de cette eau est soit recyclée, soit issue d’un réservoir. Résultat, la présence même d’enfants dans ces écoles les confronte au risque de contracter des maladies gastro-intestinales. »

Publicité

Elle affirme aussi  que « les écoles, les bâtiments publics et les hôpitaux ne sont nettoyés que lorsque c’est nécessaire afin de préserver l’eau. Le personnel de l’hôpital ne se lave les mains que quand c’est essentiel et non sur une base régulière pour passer d’un patient à un autre, afin de conserver l’eau pour les traitements d’importance vitale. »

Haaretz a également rapporté que « les chercheurs estiment qu’en l’espace de deux ans, même les sources d’eau isolées utilisées aujourd’hui cesseront de fonctionner à défaut d’une maintenance convenable ».

L’étude démontre que le coût moyen de l’eau utilisée par personne en Cisjordanie équivaut à  0,7 % des revenus mensuels, mais à Gaza, un tiers des revenus mensuels part dans l’achat de l’eau, faisant ressortir que le taux très élevé de chômage rend impossible l’achat d’eau potable par beaucoup.

« Les rares personnes plus riches à Gaza peuvent acheter de l’eau minérale en bouteille, mais la plupart des résidents de Gaza doivent se contenter d’un jour par semaine lorsque les autorités ouvrent les robinets pour quelques heures. »

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine
Source : Middle East Monitor

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Couper ou raréfier l’accès à l’eau d’une population est une arme de guerre efficace … comme les bombes mais moins visible et plus hypocrite.
    Cette arme me semble être utilisée cyniquement par Israël et ce sujet est traité depuis de nombreuses années.
    http://www.lefigaro.fr/international/2009/10/27/01003-20091027ARTFIG00563-israel-accuse-de-priver-d-eau-les-palestiniens-.php
    ou
    http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/20/01003-20130320ARTFIG00583-l-eau-enjeu-majeur-entre-israel-et-palestine.php

    • Signe de notre époque de plus en plus en manque de valeurs … : il y a beaucoup moins de commentaires ici sur ce sujet que pour Tarik Ramadan ou les articles qui tournicotent autour la coiffe des dames … et pourtant çà tue certainement beaucoup plus de monde !

  2. PS. Ce que Haaretz appelle pudiquement des “combats”, ce sont des bombardements ciblés de centrales d’épuration d’eau et de centrales électriques ainsi que le déversement à Gaza de cours d’eaux contaminés venant du territoire sous contrôle israélien.

  3. Que s’est il passé avec tout l’argent qu’on les a envoyé? Comment cela se fait que les
    moyens pour construire des tunnels , acheter et fabriquer des armes ne manquent
    jamais?

      • Toujours à essayer de justifier l’injustifiable. ils s’emploient à éradiquer la race palestiniennes par tous les moyens , même les plus dégueulasses, seront utilisés pour ce faire: aéroport bloqué, mûr de la honte, coupure d’ électricité, pêche interdite(juste au bord à ramasser les méduses,empoisonnement, confiscation des terres cultivables et pour finir, les snipers descendent les gosses ou les visent aux jambes pour les estropier à vie. Et l’autre sayan de nous expliquer que l’argent fait le bonheur et qu’il serait mal employé sinon par des islamistes sanguinolents(sic) qui creusent des tunnels avec des armes achetées à d’autres islamistes sans doute(resic), pour trucider le genre humain.

        Une chose est sûre “ment d’air laid”, le compte à rebours est commencé: tic-tac,tic-tac,tic-tac…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Written by Saïd Branine

Publicité

Contre l’Arabie Saoudite, les timides pressions de l’UE

Le maire d’Aubenas refuse l’enterrement d’une jeune convertie à l’islam dans le carré musulman