in ,

Etre musulmane et féministe à la fois n’est pas incompatible

Qu'ils soient musulmans ou non-musulmans, les gens me disent souvent que je ne peux pas être à la fois musulmane et féministe. D'ailleurs, il y a peu, lors de la lecture d'un livre dans l'Oregon, un homme dans la salle m'a demandé: ''Comment cela est-il même possible? Ces questions prouvent que les idées fausses sur l'islam et le féminisme sont bien ancrées dans les esprits. Beaucoup pensent que les deux notions sont incompatibles. En réalité, en tant que musulmane féministe, je pense qu'elles ont bien plus en commun qu'on ne l'imagine, surtout en matière de justice sociale.

Ethos – l'esprit fondamental qui guide ma foi – est plus important pour moi que des décrets ou des dogmes absolus; aussi, quand apparaissent des questions d'ordre religieux, je m’en remets aux thèmes principaux. L'un des grands thèmes de l'islam est celui de l'équité et de la justice. Le Coran énumère des procédures de divorce loyales, le traitement équitable des orphelins et une conduite juste à l'égard des prisonniers de guerre – des situations dont les détails et les circonstances varient de nos jours mais qui sont souvent teintées d'inégalités et d'injustice. Lorsque je lis le livre saint, les thèmes de justice et de dignité pour l'humanité m'interpellent.

Ces thèmes sont les mêmes idéaux que ceux que m'inspire le féminisme. Certains imaginent que le féminisme ne s'intéresse qu'à la protection et à la promotion des femmes mais en tant que musulmane issue de deux cultures, je ne peux ignorer combien les différentes catégories sociales, comme les hommes, les femmes et les ethnies, interagissent et sont étroitement liés. Mon féminisme est préoccupé par la dignité et les droits de chacun. Quels que soit notre sexe, notre nationalité, notre religion, nos compétences ou toute autre chose, nous sommes tous dignes de contrôler nos vies, d'être rétribués de manière égale pour le travail que nous accomplissons et d'avoir les mêmes chances de connaître le bonheur et le succès.

Pour ces raisons, je ne vois pas, sur un plan général, de contradictions entre l'islam et le féminisme. L'islam et le féminisme se font mutuellement écho. Bien que l'islam porte sur la soumission à Dieu, une part importante de cette soumission est une soumission à ce qui est juste. Ainsi, tant l'islam que le féminisme guident ma pensée et mon travail.

En 2007, j'ai fondé Muslimah Media Watch, un site web qui porte un oeil critique sur les images de musulmanes diffusées par les médias du monde entier. J'écris aussi pour Racialicious qui examine les questions relatives à la culture pop et à la ''race'' et suis une ancienne de American Muslim Civil Leadership Institute qui travaille avec des dirigeants de la société civile au sein de la communauté musulmane américaine. Je me sers de mes qualités de rédactrice pour prêcher ce que je considère être bien.

Il y a une quantité d'écrits sur l'islam et le féminisme. Margot Bradan, écrivain et universitaire, s'est beaucoup penchée sur les musulmanes et le féminisme islamique. Dans un article publié dans le journal égyptien Al-Ahram Online, elle déclare: ''Le féminisme islamique, dont la compréhension et l'autorité découlent du Coran, recherche les droits et la justice pour les femmes, et pour les hommes, dans l'ensemble de leur existence… Le féminisme islamique défend les droits des femmes, l'égalité des sexes et la justice sociale, faisant du discours islamique son discours prédominant, bien que ce ne soit pas nécessairement le seul.''

Les universitaires ne sont pas les seules à combiner islam et féminisme dans leur existence et leur manière de penser. Amina Wadud est une érudite musulmane, auteur de plusieurs ouvrages sur l'islam considéré d'un point de vue féministe, également activiste cherchant à briser le rôle très limité des femmes à la mosquée en dirigeant la prière.

Sisters in Islam, groupe à but non lucratif de musulmanes en Malaisie, défend dans un cadre légal et médiatique, les droits légaux et sociaux des femmes et des enfants en Malaisie. Un réseau indépendant géré par des étudiants, Mideast Youth, se lance dans des projets utilisant des médias numériques qui luttent pour les droits des groupes marginalisés dans les pays majoritairement musulmans pour ''développer des voix différentes et progressistes revendiquant le changement à travers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord''. Ces personnes et organisations savent que l'égalité dans le savoir et les idées est essentielle pour combattre différents types d'oppression sur le terrain.

Ecrire et m'engager avec les médias à travers Muslimah Media Watch a été le plus grand geste que j'ai accompli pour unir mon islam à mon féminisme. Il y a toutes sortes de manières d'être musulmane et féministe: en écrivant, en soutenant des causes et en vivant les interprétations féministes du Coran. Toutefois, une chose est sûre: l'islam et le féminisme ne sont pas incompatibles.

 

En partenariat avec le CGNews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les confidences de l’ex-Premier ministre de Ben Ali sur les derniers instants du despote

La vidéo de Mike Tyson à la Mecque