in ,

Etats-Unis : le port du hijab, de la barbe et du turban autorisé au sein de l’US Air Force

Deux ans après que Maysaa Ouza, la première femme officier voilée de l’US Air Force, a gravé son nom dans l’histoire de la Grande Muette américaine en faisant sauter bien des verrous, le strict code vestimentaire en vigueur ne cesse de s’assouplir…

Grâce aux dernières directives internes portant sur les accommodements religieux, dont le lieutenant Maysaa Ouza fut la figure de proue en 2018, le port de la barbe et des turbans, au même titre que le hijab, ne seront plus systématiquement proscrits dans les rangs de la Force aérienne des Etats-Unis.

                                Maysaa Ouza

Aussi longtemps que l’apparence des soldats concernés restera « soignée et sans extravagance », ceux-ci n’auront plus à solliciter individuellement l’autorisation de leur hiérarchie pour bénéficier d’accommodements religieux qui étaient jusqu’alors traités au cas par cas, avec une extrême lenteur et accordés avec parcimonie.

Publicité
Publicité
Publicité

Unanimement salué comme une « étape importante vers l’inclusion au sein de l’institution militaire US », ce premier pas significatif pourrait s’accompagner d’un grand bond en avant, ainsi que l’appellent de leurs vœux les chefs de file des principales organisations de défense des droits des musulmans et sikhs américains.

Kamal Singh Kalsi, à gauche sur la photo

« Nous nous réjouissons de ces nouvelles directives salutaires entérinées par l’US AIR Force. Elles vont dans le bon sens, vers la généralisation des accommodements religieux et favoriseront l’inclusion du personnel militaire de toutes confessions. Mais nous pensons que l’armée américaine peut aller encore plus loi en élargissant ces directives à l’ensemble de ses unités », a exhorté Ibrahim Hooper, le directeur général de l’influent Conseil des relations américano-islamiques (CAIR).

Publicité
Publicité
Publicité

Abondant pleinement dans son sens, Kamal Singh Kalsi, le président de la Sikh American Veterans Alliance (SAVA), a renchéri en interpellant directement l’administration Trump : « Le ministère de la Défense devrait avoir une politique cohérente sur les accommodements religieux. Tous les hommes, quelles que leurs origines et religions, qui se sont engagés dans l’armée, fiers de porter l’uniforme, pour servir leur pays, devraient pouvoir le faire de manière plus rationalisée et efficace».

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. C’est bien, glorifiez l’ ouverture d’esprit de l’ armée Americaine, mais, pensez vous, que les turbans seront exemptés de conflits, que feront ils, quand iils seront envoyés aux moyen orient, pour defendre les interets americains ?

  2. Les musulmans n’ont rien à faire dans l’armée arméricaine> Les musulmans ne peuvent pas être des mercenaires, c-est-à-dire obéir aux ordres, quels qu’ils soient, de leurs supérieurs, et tuer la vie humaine pour un salaire (car ils ne le feraient pas gratuitement).
    J’ai déjà connu un témoin de Jéovah qui, à l’époque ou le service militaire était obligatoire, a préfére faire de la prison plutôt que de prendre les armes. Tout cela au nom de la foi.
    En plus de cela, toutes ces armées occidentales tuent principalement des innocents pour le pétrole et les ressources naturelles de ces pays, dont se gavent leurs employeurs. Ce sont les gouvernements occidentaux ainsi que israel aui ont créé et financé les groupes terroristes. Comme c’était passé sur Csh investigation il me semble, sur le fait que la France vend des armes au Yémen, un représentant de l’état disait en gros qu’ils vendaient des armes arabie saoudite pour financer leur armée: donc financer le terririsme pour se protéger du terroristme….et ce sont les efnats yemenites qui paient cette mauvaise blague de leur vie…..

  3. USA: des étudiants juifs de l’université de Harvard créent une organisation antisioniste

    « Nous ne prétendons pas représenter la majorité de la communauté juive ici à Harvard »

    Un groupe d’étudiants juifs de l’Université de Harvard à Cambridge ont créé une « organisation juive antisioniste » qui soutient le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël, rapporte le Jewish Telegraphic Agency.

    La « Coalition juive de Harvard pour la paix » s’est présentée par le biais d’une déclaration publiée lundi sur Facebook comme « une nouvelle organisation fondée sur l’idée que la libération juive est inextricablement liée à celle de tous les peuples. »

    Le groupe a indiqué vouloir centrer ses actions sur la « solidarité palestinienne », « la lutte contre l’antisémitisme » et « la sécurité des Juifs et de tous les peuples par la solidarité. »

    « Nous nous appuyons sur une longue histoire d’antisionisme juif qui nous enseigne que la sécurité ou la libération des Juifs ne se fera jamais au détriment de la vie et de la terre des autres, et nous nous engageons à soutenir le BDS sur le campus d’Harvard mais aussi en dehors, » a déclaré le groupe.

    « Nous ne prétendons pas représenter la majorité de la communauté juive ici à Harvard », indique le communiqué, « mais nous espérons que notre organisme servira de lieu de regroupement à ceux qui partagent notre vision. »

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’Islamité

Islam parlé, islam parlant