in

Eric Naulleau : “Du moment que c’est l’islam, tout est permis”

Indissociables à l’écran, leurs divergences de vue éclatent à la ville, et notamment sur la question, digne du bac, qui a volé la vedette à tous les sujets brûlants de société : peut-on tout caricaturer au nom de la liberté d’expression ? Sous-entendu que si l’on répond par la négative, c’est Voltaire qui va se retourner dans sa tombe…

Fidèle à lui-même, on zappera allègrement Zemmour, pour s’intéresser à l’opinion particulièrement responsable de son compère Eric Naulleau, qui ne s'est pas privé de donner un joli coup de pied dans la fourmilière des « faux-culs ».

Extrait à partir de à 0'35


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui sont les caricatures du Prophète ?

Incendie « destructeur » de Charlie Hebdo : un témoignage contredit la version du journal