in ,

Entretien avec Kahina Bahloul, première femme imame de France

Elle prône un islam libéral et revivifié, qui n’apparaisse pas figé dans un carcan juridique et normatif, Kahina Bahloul, la première femme imame de France, est l’incarnation du renouveau, générationnel et féminisé, de l’imamat. Invitée de l’Esprit d’actu, cette islamologue, forte de sa parfaite connaissance des sources scripturaires, insuffle un souffle nouveau à la pratique religieuse. Son grand projet ? Officier dans une mosquée libérale et mixte, faite pour des “croyants responsables et libres”, dont elle serait tout à la fois l’imame et le maître d’ouvrage : la bien nommée Mosquée Fatima. Vous pouvez effectuer un don en vous connectant sur la campagne de crowdfunding de la Mosquée Fatima.

Entretien avec Kahina Bahloul, première femme imame de France

Entretien avec Kahina Bahloul, première femme imame de FranceElle prône un islam libéral et revivifié, qui n’apparaisse pas figé dans un carcan juridique et normatif, Kahina Bahloul, la première femme imam de France, est l’incarnation du renouveau, générationnel et féminisé, de l’imamat. Invitée de l’Esprit d’actu, cette islamologue, forte de sa parfaite connaissance des sources scripturaires, insuffle un souffle nouveau à la pratique religieuse. Son grand projet ? Officier dans une mosquée libérale et mixte, faite pour des "croyants responsables et libres", dont elle serait tout à la fois l’imame et le maître d'ouvrage : la bien nommée Mosquée Fatima. Vous pouvez effectuer un don en vous connectant sur la campagne de crowdfunding de la Mosquée Fatima.https://www.helloasso.com/associations/la-mosquee-fatima/collectes/campagne-de-crowdfunding-de-la-mosquee-fatima

Publicité

Publiée par Oumma.com sur Mardi 15 octobre 2019

Publicité

26 commentaires

Laissez un commentaire
    • L’intérêt des femmes, soit l’égalité des genres ne vous intéresse pas visiblement, et probablement que vous n’y voyez aucun intérêts de votre côté donc autant laisser les choses comme elles ne sont depuis des centaines d’années… Pourquoi évoluer, n’est-ce pas ?
      Déplorable ….

  1. Donc cette femme est islamologue…
    Elle pourra donc facilement répondre à trois questions…
    -Une femme peut-elle, selon l’islam, prier devant un homme?
    -Que dit l’islam sur l’innovation?
    -Une femme peut-elle prier à voix haute?
    cqfd

  2. Il n’ y a pas de clergé puisque chacun est responsable de ses actes mais une femme imam en france c’est rare puisque nous parlons d”un pays qui fait commerce du corps en la dégradant au plus haut pointJe dis bravo a cette femme de ne pas avoir succombé aux à cette culture dépravé

    • Culture dépravée ? Vous parlez de la prostitution et de la pornographie ? Votre jugement de valeur sur ces sujets n’engagent que vous. Par ailleurs vous seriez bien inspiré de regarder ce qui se passe dans d’autres pays, notamment musulmans avant de considérer que votre « culture dépravée » serait l’apanage de la France voire de l’Occident.

  3. Je croyais qu’il n’y avait pas de critères pour être imam. L’impureté du sang menstruel … effectivement on n’a pas du tout la même vision des femmes. Autant dire même qu’on n’est plus dans le même monde. Ceci explique cela.

  4. Si l’islam évolue un jour, il acceptera des femmes imans (ce que le catholicisme n’accepte toujours pas), l’égalité dans l’héritage, la possibilité pour l’épouse de répudier le mari, et la suppression de la polygamie.
    Autant dire que le débat dans l’islam va être passionnant.

    • tu es vu de l’étranger petit Leroy et tu donnes une idée de certains français et d’une certaine france. C’est dommage et désolant à la fois.
      Dans peu de temps ta france ne sera qu’un pays comme un autre et beaucoup plus petit que plein d’autres. ( comme a dit Poutine au boucher de la Lybie)
      Autant dire le moment venu que ta pensée sera encore plus inintéressante, autant insignifiante que toi

  5. Mais pourquoi vouloir faire quelque chose qui ne fera que rappeler ce qui a été impossible pendant des siècles et vu comme humiliant ? N’est il pas mieux de donner aux femmes des fonctions nouvelles ou novatrices plutôt que de leur donner des fonctions qu’elles n’ont jamais occupées. Des femmes faisant des darss, dirigeant des universités, des maisons d’édition, dirigeant des associations n’est-ce pas plus judicieux ?

    • Bonjour,
      vous écrivez : “donner aux femmes des fonctions nouvelles ou novatrices (…): dirigeant des universités, des maisons d’édition, dirigeant des associations”. En Europe d’une manière général, cela fait bien longtemps qu’elles occupe ce genre de responsabilité. De plus je ne sais pas ce qu’est un darss, pouvez vous expliquez?

      cordialement

      • Ça c’est la réthorique officielle. Dans les faits tout est verrouillé par un clergé gardien des textes. C’est pour cela que je souhaite bien du courage à cette femme qui devra aller à contre-courant d’un système, d’une littérature conçue spécialement par et pour des hommes.

        • Chaque religion a ses particularité,
          Islam veut dire, la mosquée n’est pas une obligation pour la femme.
          Je ne porte pas atteinte à la chrétienté, j’aimerai que la réciproque soit vraie.

          Le coran reste le seul livre saint qui s’adresse à la femme. N’oubliez jamais cela.

  6. Ce que j’ aime beaucoup, parce que c’est une femme, il faut qu’ elle explique son projet, chose que je suis sur qu’ elle fera !
    M%ais n’ ai jamais entendu, le moindre musulman, demander le moindre projet, l’ imam, aussi barbu et patibulaire ,qui vocifère, là, tous le monde s’ accroupit, peut être la peur d’ être monté du doigt, et d’ être sanctionné, du moins remis a sa place, par des salafiste, qui vont, avec douceur et amour, lui conseiller, de relire le coran, avant de parler !
    Mais devant une femme, le réflex macho, même, s’il est dissimulé par de l’intellectualisme théologique !
    Laissez faire, et jugez après, pour ma part, je pense qu’ une femme, peut avoir un message spirituel, beaucoup plus fort qu’ un homme, car, elles ont une chose que l’ homme n’a pas, c’est le don d’ abnégation, de par la maternité; chose que bien trop souvent les hommes ont compensés, par le pouvoir !

  7. Il y a quand même une question de fiqh.

    En effet, on ne peut ni prononcer des paroles du Coran, ni le toucher, ni entrer dans une mosquée en cas d’état d’impureté majeure. Comment donc une femme, une imame, pourrait-elle exercer ses fonctions pendant la période de ces règles?

    A moins que pendant cette période elle se fasse remplacer. La mosquée n’aurait alors plus son imame d’une part.

    Et d’autre part, tout le monde saurait alors que “l’ imame a ses règles”.

    Et la pudeur d’une femme alors?

    • Et si l’imam à la chiasse ? Et si l’imam est un dealer ? Et si l’imam est un pédophile ? Et si l’imam à les pieds sales ? En effet, on ne peut ni prononcer des paroles du Coran, ni le toucher, ni entrer dans une mosquée en cas d’état d’impureté majeure. Et pourtant tu le fais tous les jours. Parce que tu crois que les imams sont des parangons de la vertu ? Mais que tu es naïf. N’importe qui peut être imam.

      • je ne vois nul impureté que chez le porc (à la consommation) et dans tes propos toi-même…
        Ceci dit il y a pire que l’obscurantisme auquel tu fais allusion: celui qui refusait à Marie-Curie son droit de voter. Remballe ta marchandise crétin

  8. Je rejoins Reyes, plutôt intéressante cette dame sur le plan théologique, sur son projet effectivement c’est plutôt vague mais bon l’interview n’a pas forcément porté la dessus.

  9. Intéressant mais pas très clair. Est-ce la même mouvance que celle des “Voix d’un islam éclairé” ? Qui est ce “nous” dont elle parle ? Quel est précisément le projet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Visiter New York à pied, à la découverte de l’histoire de la présence musulmane

Laurence Ferrari torpille J. Oudoul, l’élu RN qui s’en est pris à une maman voilée