in

En Turquie, une vague de xénophobie contre les réfugiés arabes

La Turquie est le pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés au monde. Il s’agit essentiellement de Syriens qui ont été soignés gratuitement par l’État turc et pris en charge. Mais dix ans après le début du conflit en Syrie, de plus en plus de Turcs estiment qu’ils doivent repartir. Alors que la situation économique se dégrade en Turquie, les discours et les actes xénophobes se multiplient. Dans la ville de Bolu, située en Anatolie, le maire nationaliste tente ainsi de faire voter des lois discriminatoires contre les étrangers.

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Même si Leroy répète toujours la même chose c’est pas grave ,.ce qui compte , c’est qu’il est toujours avec nous, il ne s’est pas radicalisé , on l’a au moins a l’oeil , et maintient le contact avec la communauté !

  2. Les migrations massives et rapides sont un problème, s’il n’y a pas d’assimilation des arrivants.

    En France, et en Europe, nous connaissons très bien. Il n’y a pas de solution sans ralentissement de l’immigration et une assimilation nécessaire pour conserver la cohésion des sociétés d’accueil.

    Et pourtant, tout ça se passe entre musulmans, alors imaginez l’avenir d’ici…

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Qu’est-ce que que le communautarisme ?

Zemmour condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale