in

Emmanuel Macron se prononce contre l’interdiction des listes communautaires

Emmanuel Macron s’est exprimé ce mardi lors du congrès des maires de France. Durant ce discours très attendu, le président de la République a déclaré être contre l’interdiction des listes communautaires.

Publicité

27 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Patrice
    Bien évidemment que la religion athéenéenne dont vous êtes membre et fervent croyant de la branche scientiste contient des religieux modérés comme vous. Comprenez que l’athéegrisme est une réalité encore actuelle dans notre pays qui a déjà fait des milliers de morts et peut recommencer à tout moment (cf l’islamophobe et athéegriste christianiste Sinké adepte de l’athéegriste sioniste zemmour). Je n’ai rien contre la croyance athée mais l’athéisme c’est comme l’islamisme au final, il y a du bon et du moins bons. Je suis content que vous ayez enfin ouvert les yeux sur l’arnaque Onfrayenne de ce gourou télé athéiste. Attention, je n’ai rien de spécial contre les athéistes, surtout quand il prêche la DUDH et la laïcité en tant que droit mais leurs dérives ne me paraît pas moins pires que les islamistes les plus rigoristes tels que les Iraniens.

    Ceci dit, puisque pour vous les piscines non mixtes ne doivent pas exister, il faut reconnaître deux choses :
    1 – Vous limitez une liberté pour ceux qui ne souhaitent pas cette mixité et encore une fois, je sais que votre religion vous interdit de le penser, mais cela n’a pas obligatoirement rapport avec une interdiction religieuse et quand bien même dans tous les cas vous empêchez les religieux de faire de la piscine.
    2 – Vous obligez le nudisme en interdisant le burkini (mdr quand même pour en arriver là, rien que le nom et la tenue est surtout faite pour déranger les bigots du nudisme).
    3 – Êtes-vous pour des vestiaires et cabines d’essayages mixtes (ça existe déjà) généralisés ?

    • @Kalim

      Revenons sur Terre! La tenue standard à la piscine est le maillot de bain, le même que sur les plages. Il existe aussi des “camps de nudistes”, clairement délimités, qui ne dérangent personne.
      – J’ignore si les nudistes sont des gens mauvais, susceptibles de déplaire à un hypothétique Dieu psychorigide, mais mon impression première est que ce sont juste des gens un peu singuliers, qui ne dérangent personne.
      – L’injonction de pudeur est par ailleurs assez ridicule. Est-ce que nos ancêtres singes cachent leurs attributs sexuels? Pourquoi faire une fixation sur le devoir de dissimuler son corps?
      – Je note aussi le fait que les anti-hédonistes sont en règle générale des débauchés discrets, comme ces Gardiens de la Révolution iraniens qui violent les jeunes gens de tous sexes dans leurs prisons, ou les employés du Vatican qui sont majoritairement homosexuels. Ou Tarik Ramadan, le super libertin sadique, qui aurait sans doute copiné avec le divin Marquis s’ils avaient vécu à la même époque.
      – Mon désaccord avec Onfray n’implique pas une quelconque adhésion aux thèses religieuses. Nous différons au sujet de l’analyse de cette pathologie cognitive. Mais je reste d’accord avec Onfray sur nombre d’autres points. Ou avec Girard, que je critique aussi.
      – On parle d’un débat, entre personnes parlant la même langue, celle de la logique. Celle des faits. On peut bien sûr leur préférer la superstition, mais, ans ce cas, pourquoi argumenter? La croyance est illogique par définition.

  2. @Souareba

    Vous dites qu’il serait impossible de censurer les programmes en lien avec la religion. Je ne suis pas d’accord. Exemple, le fait d’accrocher un crucifix dans une salle de réunion de la Mairie est contraire aux principes de la laïcité. Idem pour les crèches de Noël, les heures de piscine séparées, la tenue des fonctionnaires chargés de l’accueil, etc.
    – Il s’agit juste de rappeler certains principes de neutralité. Les élus ne sont pas censés favoriser une religion, ni d’ailleurs, chercher à la régenter, comme les souhaiterait Macron.
    – Notez aussi le fait que l’Assemblée a déja légiféré sur certains points, dans le but de préciser les modalités d’application du principe général, qui est facile à résumer: L’état est religieusement neutre.
    – Enfin, l’extension de la loi sur les signes religieux ostentatoires n’est à mon avis pas souhaitable, et même Caroline Fourrest en convient. Mais il est parfois difficile de demeurer neutre quand on est confronté à une politique délibérée de communautarisme militant.
    – En attendant, certaines listes communautaires musulmanes prônent des choses comme la pénalisation du blasphème, la suppression des lois sur les signes religieux à l’école, ou le droit de porter la burqa ou le niqab. Certes, aucune loi n’est parfaite, et même, aucune loi n’est strictement conforme aux principes théoriques de la DUDH. C’est dans un esprit de compromis que de telles lois ont été votées, et surtout par nécessité. Il s’agissait juste de limiter la casse, c’est à dire les affrontements entre communautés. J’ai quand même longuement hésité avant d’approuver. Je comprends même qu’on s’oppose à ces mesures par principe.
    – Enfin probable que l’arsenal juridique existant suffise pour régler la plupart des problèmes. Exemple, les heures de piscine. Il existe déja une loi contre la discrimination sexiste. Mais, dans tous les cas, impossible en effet d’interdire une liste “démocrates musulmans”, dès lors qu’il existe des “démocrates chrétiens”. La seule nouveauté envisageable serait l’interdiction de proposer un programme anticonstitutionnel. Mais je doute que ça puisse faire le bonheur du RN, qui propose récurremment de tels aménagements (comme la préférence nationale).

    • “Vous dites qu’il serait impossible de censurer les programmes en lien avec la religion.”

      Je n’ai jamais dit cela.
      Je dis que si l’on interdit une liste d’un parti politique qui se dit musulman ou tout du moins reprendre quelques éléments musulmans ou considérés comme tel, nous sommes alors contraints d’interdire le parti chrétien-démocrate. Or si celui-ci est autorisé, je ne vois de raison à interdire celui-là, précisément parce que la loi est générale.
      Je suis ici dans la simplicité et la pureté du concept, rien d’autre.
      Mais objectivement, on peut interdire beaucoup.

      • @Souaréba

        Vous avez 100% raison. D’ailleurs, l’adhésion d’un parti politique à une religion n’est pas illicite. Seules les mesures anticonstitutionnelles éventuellement imposées par un parti religieux peuvent être retoquées. A la limite, même un projet visant des mesures contraires à la Constitution n’est pas juridiquement condamnable. Il sera pourtant retoqué à terme par les Conseil Constitutionnel en cas de victoire d’un parti religieux ne respectant pas la laïcité. On connait bien le mécanisme des révisions de la Constitution, qui est très restrictif. Donc, contrairement à ce que vous affirmez, non, on ne peut pas tout interdire, ou imposer. Les principes constitutionnels hexagonaux sont au final assez solides, et bien protégés. … Enfin, tant qu’on les respecte.
        Sinon, toujours heureux de dialoguer avec vous. Votre propos est toujours enrichissant (Au figuré, hélas). Je déconne. Tout comme celui de Kalim, quand il oublie ses sophismes.

        • Lol

          Enfin, ce que je voulais dire, c’est qu’une loi peut exister qui interdirait tout parti faisant explicitement référence a la religion, par exemple.

          On continuera à papoter … Ça permet de passer le temps jusqu’à la mort d’une certaine façon 😆

  3. De telles listes existent déja, en accord avec la Constitution. Il est cependant possible de légiférer pour interdire clairement toute mesure politique en contradiction avec la laïcité. C’est d’ailleurs l’esprit de la loi de 1905, qui sépare l’Eglise de l’Etat. Athée, musulman, ou chrétien, un élu doit demeurer neutre. Ce n’est pas l’étiquette religieuse qui est condamnable, mais le programme, quand il contient des composantes inspirées par une religion, comme, par exemple, les heures de piscine séparées pour les femmes et les hommes, le fait d’installer une crèche dans une mairie, ou celui d’assister à une messe en tant qu’élu. (et non entant que simple citoyen).

    • Saviez-vous que le mot laïcité n’est pas dans la loi 1905 ? Vous le dites très bien que pour le religieux athéenéen que vous êtes, il s’agit de l’esprit de la loi et pas la loi elle-même. C’est pour ça que je ne suis pas d’accord avec vous. La laïcité ne doit être vue que comme un droit pour la lier à la loi 1905 en tant que liberté protégée sinon vous parlez d’imposer une religion au détriment des autres : la religion athéenéenne dont le clergé sont les franc-maçons. Cela va forcément créer des inégalités et des tensions. On sait déjà ce que cela a donné avec le christianisme et l’athéisme donc non merci.
      “les heures de piscine séparées pour les femmes et les hommes”
      Il existe des saunas séparés et ce n’est pas pour des raisons religieuses, ex. : les femmes obèses qui ne veulent pas se montrer pendant un cours de piscine pour maigrir. De nos jours, beaucoup de femmes ne vont pas faire du sport à la piscine parce que trop pudiques ou complexées. C’est une réalité qui n’a rien à voir avec la religion. Rappel : se baigner c’est comme se montrer en slip ou sous-tif culotte, si cela vous a échappé il y en a à qui ça gêne le “nudisme” mixte qui n’est pas toujours respectueux par ailleurs.
      Tout programme doit aller dans le sens du bien commun qu’il soit d’inspiration religieuse et/ou idéologique, on s’en fout.

      • @Kalim

        Les piscines existent depuis le début du XXème siècle, tout comme les bains de mer, qui se sont popularisés en 36. Il est de coutume de s’y baigner en maillot, que l’on soit une femme ou un homme, obèse ou pas. Les seuls à faire une fixation sur la mixité sont les salafistes musulmans. Sans doute une coïncidence, après les affaires de voiles, et autres burquinis.
        La loi de 1905, dont je rappelle la nature: Séparation entre l’église et l’état”, pose implicitement le principe d’une non ingérence de la religion dans les décisions de l’état. Ce terme doit d’ailleurs être étendu à tous les élus, entre autres, les maires.
        – La laïcité française s’est construite au terme de nombreux affrontements, souvent violents, entre calotins et laïcs. Contrairement à ce que vous supposez, l’état républicain a dû prendre des mesures très énergiques pour mettre fin à l’oppression religieuse.
        – La contre partie est bien sûr la liberté du culte, entre autres pour les protestants, les juifs, et les musulmans. Mais ne confondez pas liberté de pratiquer et liberté de régenter les société laïque.
        – Je note le fait que tous les aménagements à la loi que vous défendez sont liberticides, ou le sont potentiellement. La liberté de se voiler débouche très vite sur une obligation. Celle d’interdire l’accès des hommes aux piscines à certaines heures constitue aussi une atteinte aux libertés.
        – Le lien récurrent que vous établissez entre laïcité et Franc-maçonnerie ne se justifie guère à l’aune du nombre de laïcs, comparé à celui des maçons. …Même si les maçons prônent la laïcité.
        – Les diverses lois laïques mises en place depuis la Révolution Française ont plus que fait la preuve de leur compatibilité avec le bon fonctionnement de la République. Elles sont issues d’un processus évolutif quasi darwinien qui a résisté aux épreuves du temps. Tout le monde, à l’exception de quelques fanatiques, est d’accord pour conserver ces solutions de compromis qui permettent à chacun de choisir son culte, ou son absence de culte.
        – Sauf que telle n’est pas la vision islamique, qui consiste, là où les musulmans ont le pouvoir, à imposer la Charia aux athées.
        – Il se trouve hélas pour vous qu’étant athée, je n’ai pas du tout envie de faire le Ramadan, ou de me priver de porc et d’alcool. Rassurez-vous. C’est moi qui irai en enfer avec les blasphémateurs, les associateurs, et les homosexuels juifs franc-maçons.
        – Et bien sûr Michel Onfray. (Que Nietzsche l’accueille au paradis des mécréants, où une chambre l’attend à l’Hôtel Iblis).(Tout confort, piscine chauffée à 1000° accessible à toute heure aux hédonistes).

        • Votre point de vue de religieux athéenéen du genre : les autres sont les méchants et les pervers et moi je suis dans la vérité et la justice ne me paraît pas incompatible avec la laïcité en tant que droit. Du moment que vous défendez la liberté de conscience et de culte, ça me va. Je dis ça parce que ne croyez pas que je mangerai du porc, buverai de l’alcool ou me baignerai tout nu pour vous faire plaisir. On sait tous où mène l’athéegrisme : les communistes athéegristes forçaient les musulmans à boire, manger du porc et se baigner tout nu. L’athéisme impose très vite des contraintes et restreint la liberté. Si pour vous le génocide des vendéens fut un sacrifice et bien soit. Mais ne la jouez pas sainte ni touche, votre croyance a été totalitaire et génocidaire à plusieurs reprises et ne mérite en aucun cas de dirigier plus qu’une autre.

          • @Kalim

            Je ne me souviens pas avoir nié le génocide vendéen, ou les exactions de la Terreur, que je condamne au même titre que le Goulag, la révolution culturelle chinoise, ou les dérapages de Castro et Chavez.
            S’agissant du génocide vendéen, rappelons malgré tout le contexte, à savoir celui d’une répression consécutive à des massacres de soldats commis par les royalistes. C’est d’ailleurs globalement toute la province qui s’est soulevée, alors que l’Autriche et les émigrés menaçaient nos frontières. Ca ne justifie pas la barbarie des troupes envoyées combattre les insurgés, mais ce sont quand même les chouans qui ont entamé le conflit.
            Il n’empêche. Contrairement à vous, je ne nie pas les génocides, qu’ils soient commis par des athées ou par des chrétiens, ou encore par des musulmans.
            – Enfin, il y a athéisme et athéisme. Celui des communistes frise la religiosité. On y retrouve toute les composantes d’un culte, avec les costumes et les rituels.
            – Je note aussi le fait que les pays très religieux, quelle que soit la religion, sont en général xénophobes, racistes, et agressifs, en tout cas, plus agressifs que le démocraties laïques et modérées. Il faut avoir la foi pour partir à la guerre. En Dieu, ou en Staline.
            – Dernier point. Quand renoncerez-vous aux mots inventés et vides de sens comme athénéen? D’abord, on dit athénien, et en plus, je ne suis pas grec, je suis normand. Libre à vous de me qualifier d’athée normand. Au moins, ces deux mots existent. Quant à votre “athégrisme”, qui laisse supposer une lecture littéraliste d’un livre de référence, à quel livre vous référez-vous? Au traité d’athéologie d’Onfray? Pas de chance, je ne suis pas d’accord avec son analyse. Il se trouve que j’ai écrit mon propre bouquin sur ce sujet. Ca s’appelle: “De l’origine des religions”. Vous ne le trouverez pas en librairie, mais nombre de mes analyses publiées sur ce site en reprennent les bases. Entre autre, la rupture dogmatique observée après la sédentarisation (qui exclut catégoriquement un monothéisme chez les chasseurs cueilleurs).
            – Dernier point. D’où sortez vous cette histoire d’obligation de se baigner nu pour les musulmans soviétiques? De “Tintin au pays des soviets”? Staline a suffisamment de choses à se reprocher pour qu’on se dispense d’en inventer d’autres. Possible, bien sûr, qu’ils aient obligé les déportés à se déshabiller lors de leur arrivée dans les camps. Mais pas pour profiter de la piscine. Accessoirement, probable que les malheureux, qui crevaient de faim, auraient aimé manger n’importe quoi, porc y compris. Ce qu’ont subi les victimes du régime est bien pire que des humiliations en lien avec la religion. Relisez l’Archipel du Goulag.
            – Pour terminer, vous me soupçonnez de pulsions totalitaires alors que je ne cesse de dénoncer les atteintes aux libertés commises, entre autres, par les évangéliques, les salafistes, les hindouistes, et même les braves bouddhistes. + les communistes, si ça vous fait plaisir, et bien sur les nazis ou agonistes. Bref, les gens qui croient à quelque chose. Je ne vise pas l’Islam en particulier, mais je le vise aussi. (surtout ses déclinaisons wahhabite et chiite.)

  4. Oui on ne voit pas trop comment c’aurait été possible d’interdire ces listes, pas plus qu’on ne pourrait interdire l’élection d’un président croyant en principe, qu’il soit chrétien, juif, musulman ou bouddhiste. En revanche, tout élu doit être astreint à la neutralité religieuse comme le veut la laïcité afin de rassembler le plus grand nombre. On peut être inspiré par ses opinions philosophiques ou religieuses (c’est d’ailleurs le cas le plus souvent) mais on ne peut les imposer aux autres.

  5. contraint philosophiquement était-il.
    la loi se doit d’être générale. quels critères eût-il fallu appliquer ? sachant que nous avons déjà des partis communautaires, puisque le Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin est une réalité et que les Français se sont massivement défaits de la religion chrétienne (même si elle formate encore quelques aspects de la vie économique comme Noel, ou les oeufs en chocolat.).

    mais nous n’avons à nous en faire : la liste communautaire -car elle l’est- de l’UDMF n’a que très peu de chances (sinon aucune) de s’imposer.

    • “contraint philosophiquement était-il.” (tien, vous écrivez comme Yoda maintenant ?)
      La philosophie n’a rien à voir là dedans, il n’existe tout simplement, à l’heure actuelle, aucune définition juridique de telles listes.
      Notez le “à l’heure actuelle”, car une loi peut très bien combler ce vide si le besoin s’en fait sentir…

      • cela impossible me semble…non, ce serai inconstitutionnel, liberté d’association, liberté de conscience….enfin je crois que la liste est assez longue.

        • Inutile de supputer sur le fait qu’une loi (qui n’existe pas) soit inconstitutionnelle ou pas,
          c’est retirer le pain de la bouche du conseil constitutionnel !!
          (il faut bien qu’ils mangent !)

      • je vous propose de nous produire une ébauche de liste si vous dites qu’une loi peut régler la chose.
        vous verrez que c’est impossible, que cela ne tient pas, sauf à produire une loi qui ne serait pas une loi en tant qu’elle abandonnerait son caractère essentiel général.

        chiche ?

        • Je ne suis pas pour le mélange des genres.
          Si j’ai un souci avec une législation, j’en parle avec mon député mais certainement pas avec Souaréba DIABY GASSAMA.

          • je me disais bien que c’était bidon ce que vous écriviez.
            je m’incline devant une si belle pirouette de qualité !

    • @Souaréba

      Notez le fait qu’on (les papistes) a gardé le meilleur du catholicisme: Le Père Noël, et les cloches de Pâques. Une reprise des anciennes fêtes des solstices et des équinoxes. Le Père Noël n’est d’ailleurs pas très catholique, sans parler de cloches distributrices de chocolat à l’huile de palme, à destination des enfants obèses.
      Bref.
      Par bonheur, on est désormais dispensé de la messe de minuit, le pensum infligé aux croyants (ceux de la Vraie Foi), en plein hiver, et en plus, la nuit, avant de pouvoir enfin s’empiffrer dans la joie et la bonne humeur, en picolant plus que de raison. Réjouissons-nous donc du fait que la phase pénible ait été supprimée. Enfin, si on est chrétien. Ok, plus personne n’est chrétien. Du coup, on ne brûle plus les sorcières. Elles ont même pignon sur rue et passent des annonces sur la toile.
      Seule l’Arabie Saoudite feint de les trouver performantes. Mais bon… Mais pas impossible que Christine Boutin croie au démon. Surtout quand il y a du pognon à prendre.

  6. Le problème de Macron s’est qu’il dit des choses, sur lesquelles il est capable de revenir au gré de l’actualité. Après sur ce qu’il dit sur ce point précis, à ce moment précis, on ne peut qu’être d’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Pour la première fois, un organe de l’ONU demande à Israël d’amender ou d’annuler sa Loi Etat-Nation des Juifs

Les Algériens mobilisés contre la présidentielle du 12 décembre