in

Drifa Ben M’hidi, sœur de Larbi Ben M’hidi : “La France doit s’excuser pour ses crimes en Algérie“

Depuis la capitale algérienne, Drifa Ben M’hidi, ancienne combattante de la guerre d’Algérie et sœur de Larbi Ben M’hidi, un des fondateurs du Front national de Libération mort en 1957, a accordé un entretien à France 24. Elle affirme que le général français Marcel Bigeard, qui avait procédé à l’arrestation de son frère à Alger, lui aurait avoué que c’est bien « la France qui a tué Larbi Ben M’hidi ». Elle appelle le président Emmanuel Macron à reconnaître non seulement cet assassinat, mais le crime commis contre « le peuple algérien dans sa totalité. »

Publicité
Publicité
Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Larbi Ben M’Hidi, héros de la résistance nord africaine à la sauvagerie de l’occupant français. Lâchement torturé et assassiné par des « militaires » racistes, colonialistes, soutenus par une politique d’Apartheid.
    Du pillage du trésor en 1830, les massacres, les enfumades, la spoliation des terres, le déplacement de populations, le napalm, la torture généralisée, les mensonges et la désinformation, le pillage qui continue des richesses du sol, les essais nucléaires et leurs fâcheuses conséquences sur les populations… Si tout cela ne suffit pas pour présenter des excuses arrêter le pillage actuel et réparer les dégâts… Malgré le racisme et l’Apartheid qui sévissent actuellement en France, héritages du colonialisme direct.
    Les résistants de toute l’Afrique colonisée n’ont pas à se justifier du moment qu’ils sont les victimes, les agressés qui n’ont fait que se défendre et peu importe la manière. L’opprimé est dans une situation de légitime défense et fait ce qu’il peut pour se dépêtrer du poids d’une machine effroyable qui veut le faire disparaître, lui, sa culture, son identité et ses biens.

  2. On s’en fout.
    La meilleure excuse que la France officielle peut formuler, est de respecter le présent des gens, le passé était un ancien présent.
    Je ne pense pas que cela soit possible, on appelle ça géostratégie, alors que la terre et son centre n’ont rien à foutre de la pensée humaine.

  3. Tout à fait d’accord avec pim06. Des crimes odieux ont été commis par l’armée française, c’est tout à fait vrai. Mais également par le FLN (notamment à l’encontre des français restés en Algérie après la déclaration d’indépendance, mais aussi vis-à-vis des « harkis » ou supplétifs de l’armée française). Donc prenons-en acte (le président Macron l’a déjà fait) et passons à la suite. Construisons un avenir plutôt que de ressasser le passé.

  4. 63 ans plus tard, cette vérité étant connue depuis longtemps, demander encore et encore des excuses pour une guerre qui n’a pas fait non plus dans la dentelle du côté algérien, c’est cultiver une rancœur aveugle et dépassée.
    Les responsables et personnalités algériennes d’aujourd’hui ne chercheraient-ils pas plutôt à jouer avec des diversions pour détourner l’opinion des problèmes actuels ?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La Grande Mosquée de Paris et trois autres fédérations nationales fondatrices quittent le Bureau exécutif du CFCM

Il est temps de libérer le CFCM des mains des fédérations