Nouveau

  • in ,

    Réflexions sur l’I(i)slam et la politique : instrumentalisation ou servitude volontaire ? (1/2)

    « Longtemps conçus dans le sillage de l’héritage sociologique webérien1, la plupart des travaux portant sur la pensée politique de l’islam l’identifient à une structure figée qui doit immanquablement ramener le politique au divin, et dénier par-là aux hommes toute prétention à organiser l’espace civil ou toute possibilité d’agir sur le réel ». Makram Abbès, Islam et […] En savoir plus

  • in

    “Dans le Coran, il n’est nullement question du califat comme système de gouvernement“ (www.lemonde.fr)

    Autorité suprême de l’islam pendant des siècles, le califat fut aboli en 1924 par la Turquie républicaine. Cette institution que les fondamentalistes rêvent de restaurer n’est pas consubstantielle à la religion musulmane, relève le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne. A la fin de la première guerre mondiale, la victoire militaire des forces de l’Entente fut parachevée […]

  • Publicité
  • in

    Pérégrinations du pouvoir califal

    Un hadîth, dûment consigné dans les recueils canoniques (les Sahîh/s), cité à l’envi par ceux qui deviendront les oulémas, fait dire au Prophète que «… les savants sont les héritiers des prophètes, et les prophètes (…) ont laissé comme héritage la science, celui qui la prend aura certes pris la part complète», ou selon une […] En savoir plus