in

Covid : Israël refuse l’entrée de vaccins à Gaza

L’Autorité Palestinienne (AP) a lancé au début février son programme de vaccination auprès de son personnel médical, avec les 2.000 (!!) doses de vaccins donnés à contre-coeur par Israël, sous la pression de l’ONU et de plusieurs ONG.

Puis, ayant reçu de la Russie 10.000 doses du vaccin Spoutnik V, l’AP en a envoyé 2 000 à la bande de Gaza, destinées au personnel médical du ghetto, mais a annoncé qu’elles ont été bloquées par Netanyahou.

L’immonde chantage

Publicité
Publicité
Publicité

L’AFP aurait appris de sources israéliennes, qui ont préféré gardé l’anonymat, que le blocage des vaccins était une décision politique qui pourrait être liée à l’exigence de récupérer des soldats israéliens ou leurs dépouilles que le Hamas détiendrait depuis les massacres israéliens de 2014.

Et cela sans parler des centaines de Palestiniens assassinés dont les corps n’ont jamais été rendus à leurs familles.

En Cisjordanie, indique l’AFP, le ministère de la Santé a officiellement recensé 114.850 cas testés positifs au covid-19, dont près de 1.400 décès. Et dans la bande de Gaza, près de 53.600 infections ont été enregistrées depuis le début de la pandémie, dont 537 morts, mais les sources médicales ont fait état d’une diminution des hospitalisations ces dernières semaines.

Publicité
Publicité
Publicité

Ceci, alors qu’Israël retient des milliers d’otages palestiniens, hommes, femmes et enfant dans ses prisons, et souvent depuis bien plus longtemps que 2014 !

TOUS AU RASSEMBLEMENT PARISIEN EN SOUTIEN À LA PALESTINE CE SAMEDI 20 FÉVRIER À MIDI, À LA FONTAINE DES INNOCENTS !

EuroPalestine

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Les Tunisiens sont de moins en moins religieux, en particulier les plus jeunes

Femme voilée sur l’affiche de promotion du Ballet du Nord: le RN parle de “charia vestimentaire“