in ,

Covid Australie : des femmes musulmanes lancent une campagne en faveur de la vaccination et contre la désinformation

Liguées contre les ravages de la Covid19 et de la désinformation, deux pernicieux virus en perpétuelle mutation, des Australiennes de confession musulmane serrent les rangs au sein de l’association qu’elles ont récemment créée : SistaHub.

Depuis Melbourne où elles ont établi leur QG, elles sont bel et bien déterminées à enrayer la double épidémie de coronavirus et de « fake news » en tout genre qui sévit actuellement dans l’Etat de Victoria. Sous la houlette de Nelja Mohammed, véritable fer de lance du groupe, ces bénévoles, parmi lesquelles figurent des professionnelles de santé, sont devenues les visages d’une campagne de vaccination inédite, ciblant à la fois leurs coreligionnaires et démentant les rumeurs fallacieuses qui n’en finissent pas de courir depuis 2020…

De folles rumeurs foncièrement anti-vaccins, mais aussi viscéralement anti-musulmans, puisque leur attribuant une responsabilité directe dans la propagation du virus.

Publicité
Publicité
Publicité

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose, selon le vieil adage… En l’occurrence, après s’être répandue comme une traînée de poudre, c’est une défiance mutuelle accrue – de l’Etat de Victoria envers la communauté musulmane, et de la communauté musulmane envers les autorités locales – qui est ressortie d’une campagne de calomnie tous azimuts.

C’est dans ce contexte particulièrement tendu et anxiogène, sur lequel flotte un parfum pestilentiel, que des femmes, qui incarnent la diversité de la présence musulmane en Australie, font aujourd’hui cause commune. Elles se sont fédérées autour d’une même conviction profonde : l’islam, qui sacralise la vie humaine, recommande de tout mettre en œuvre pour la préserver.

Publicité
Publicité
Publicité

Encouragées dans leur démarche par les efforts déployés par Alaa Elzokm, l’imam de la mosquée Elsedeaq à Melbourne, et par la fatwa émise par l’Australian Fatwa Council, afin d’inciter leurs coreligionnaires à se faire vacciner massivement –  les vaccins Pfizer et AstraZeneca étant estampillés Halal – les membres de SistaHub ont réalisé une vidéo tordant le cou à toutes les rumeurs et autres intoxs, de quelque nature qu’elles soient. Mais pas seulement…

Une annonce importante y est faite : l’ouverture de deux premiers centres de vaccination mobiles, où officieront des femmes musulmanes, médecins et infirmières. « Nous voulions que ce soit des espaces sûrs. Nous voulions qu’ils soient dirigés par des gens qui leur ressemblent. Nous ne voulions pas envoyer nos coreligionnaires dans un endroit où l’environnement ne leur serait pas familier, surtout s’ils hésitent encore à franchir le pas de la vaccination », a expliqué la cheville ouvrière de l’opération, Nelja Mohammed.

Autant dire qu’à Melbourne, le redoutable virus et la désinformation non moins toxique qui l’entoure n’ont plus qu’à bien se tenir !

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le Morisque

Inflation en Turquie : vie chère, crise du logement et grogne étudiante