in

Chiens et chats errants en Algérie : Brigitte Bardot écrit à Tebboune

La campagne « Stop Galoufa en Algérie » a été lancée il y a quelques semaines en Algérie. Ses initiateurs voulaient amener les autorités à mettre fin à la mise à mort des animaux errants, chiens et chats notamment, dans des fourrières publiques destinées à cet effet. (…)

La star du cinéma des années 1960 et 1970 vient en effet d’écrire au président de la République Abdelmadjid Tebboune, sollicitant son intervention pour mettre fin à « ces pratiques » qu’elle qualifie d’« horreurs » et d’ « exécutions cruelles ».

« Vous êtes un modèle pour les pays du Maghreb »

Dans sa lettre, Brigitte Bardot se dit « effarée et révoltée » par le sort réservé aux animaux errants en Algérie. La présidente de la fondation qui porte son nom et qui se bat pour le bien-être des animaux dans le monde décrit une horreur dans laquelle « les Algériens ne se reconnaissent pas » : « Chats-chiens-chiennes gestantes, allaitantes, chatons et chiots- sont mélangés dans les cages (certains portant encore leur collier), arrosés puis électrocutés. »

Publicité

« Vous êtes un modèle pour les pays du Maghreb- vous ne pouvez pas accepter que de telles abominations soient pratiquées sur des animaux qui n’ont commis aucun délit sauf celui de naître », ajoute-t-elle à l’adresse du chef de l’Etat algérien.

Visa Algérie

Publicité
Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Sans hiérarchiser les causes humaine et des animaux, n’oublions pas que Brigitte Bardot quant à elle les hiérarchise, restant de marbre face à tous ces gens errants, qui meurent sur les routes en maints lieux. A-t-elle dénoué les cordons de sa bourse pour porter secours aux enfants faméliques et ammaigris de Madagascar suite à une sécheresse de trois années successives? Je me suis laissé dire, savoir si c’est vrai ou médisance de mauvaise langue, qu’elle a porté des vêtements et sacs à main en peaux animale, crocodiles etc.

    Le président Algérien actuel déchoirait en dignité s’il acceptait seulement de lire cette lettre et pire d’y répondre. Je n’aime pas l’insouciante Brigitte Bardot qui n’est même pas écologiste, mais bourgeoise et précieuse et insouciante et sensible comme une midinette.

    L’importance de cet article est discutable sur ce site, oh Oumma.com!

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Chasse aux sorcières : l’Associated Press licencie une journaliste pour son activisme pro-palestinien à l’université

Introduction au cinquième pilier de l’islam : le pèlerinage à La Mecque