in

BDS : la bulle SodaStream explose

Le fabricant de machines à gazéifier l’eau SodaStream, installé dans une colonie des territoires palestiniens occupés, a fini par avouer son forfait.

Poursuivi pour tromperie sur la marchandise par des militants BDS (Boycott Désinvestissements Sanctions) de l’Etat américain de l’Oregon, SodaStream a craqué : dorénavant, ses machines –qui se vendent de plus en plus mal, en dépit d’un marketing effréné- ne porteront plus l’appellation « Made in Israel », mais « Fabriqué en Cisjordanie ».

La principale usine de SodaStream se trouve en effet à Ma’aleh Adumim », une des plus grandes colonies juives de Cisjordanie occupée. « Il semble que ce soit la première fois qu’un fabricant opérant dans les colonies corrige l’étiquetage de produits vendus aux Etats-Unis », commente Rod Such, un militant de la coalition Boycott Soda ! à l’origine de la plainte contre Sodastream.

La capitulation de SodaStream sur l’étiquetage, dont les dirigeants ne manqueront pas de se faire traiter de « juifs honteux » par les tenants du grand Israël, intervient alors que l’entreprise avait annoncé, il y a quelques mois, la fermeture de son usine de Ma’aleh Adumim et sa relocalisation quelque part dans le Neguev.

Info ou intox ?

Toujours est-il que les résultats financiers de SodaStream, une entreprise cotée à la bourse de New York, sont désastreux, et aucun ami du peuple palestinien ne s’en plaindra.

CAPJPO-EuroPalestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paranoïa: Un avion contraint de faire demi-tour car un “passager arabe” a envoyé un sms en arabe

L’islam en conflit ( vidéo)