in

Australie : la Mosquée de Rockhampton ouvre ses portes contre les préjugés et la haine

L’invitation chaleureuse et fraternelle lancée récemment par la Société islamique de l’Etat du Queensland à l’adresse de ses concitoyens, les conviant à découvrir la grande Mosquée de Rockhampton, les encourageait à venir tels qu’ils étaient, mais en laissant les préjugés et autres fantasmes sur le seuil de la porte.

Débarrassés des stéréotypes sclérosants et des peurs paralysantes, nombreux sont celles et ceux qui ont participé à cette journée portes ouvertes inédite, l’esprit libéré de toute influence extérieure et marchant d’un pas léger dans cette enceinte sacrée musulmane à seule fin de s’imprégner de la quiétude du lieu et d’appréhender une religion dont ils ne connaissent que la diabolisation qui l’entoure et l’accable.

Les visiteurs venus des quatre coins de Rockhampton ne pouvaient rêver meilleur guide pour en savoir plus sur l’islam que l’imam conférencier de Brisbane, Uzair Akbar, lequel s’est prêté au jeu des questions-réponses avec un réel plaisir et un sens inné de la pédagogie, agréablement surpris par la curiosité saine et positive de son auditoire.

"L’exposé de l’imam était passionnant, et je perçois mieux à présent, en tant que chrétien, les parallèles que nous pouvons établir entre les enseignements de nos croyances, nos valeurs, notre conception du monde, de la vie et de la mort", a confié Mike Ryan au terme d’une visite guidée des plus enrichissantes, souhaitant vivement qu’elle soit le prélude à une longue série d’autres.

Le pari est réussi pour les responsables de la Société islamique de Rockhampton, et ce au-delà de leurs espérances, mais aussi et surtout en dépit d’une islamophobie sur la courbe ascendante qui fait renaître de leurs cendres de vieux démons en culminant de plus en plus fréquemment dans une violence inouïe. Jetée d'un train en marche après avoir été rouée de coups par une femme, l'odieuse agression d'une Australienne voilée ne cesse de hanter les esprits depuis ce funeste jour du 2 octobre 2014.

Ce premier événement du genre a conforté ses concepteurs dans le bien-fondé de leur démarche résolument tournée vers la transparence, le dialogue et l’entre-connaissance, au premier rang desquels figure la tête pensante de l’opération, Riaz Ahmed, le président de la Société islamique du Queensland. "Je crois que nous avons tous des valeurs que nous partageons, chérissons et défendons fermement", a-t-il déclaré devant les micros qui se sont tendus vers lui, avant d’insister : "Ces valeurs communes sont précieuses, et le fait que les habitants de Rockhampton ont été nombreux à répondre à notre invitation, animés par les meilleures intentions du monde, en est la plus belle preuve."

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un musulman français veut développer un “islam patriote” (vidéo)

Le Qatar apporte son plein soutien au criminel Al-Sissi