in ,

Attentat Londres : un musulman salué pour avoir contribué à neutraliser le terroriste

People hold down a man who had stabbed a number of people, on the London Bridge, in London, Britain, November 29, 2019 in this still image obtained from a social media video. HAND LUGGAGE ONLY via REUTERS THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES.

Il fait partie de ce groupe d’hommes dont le royaume britannique salue aujourd’hui l’intervention héroïque sur le London Bridge, Mohammed, un commis de cuisine musulman, était en pause-déjeuner aux abords du pont, lorsque le terroriste Usman Khan a brusquement surgi devant lui. Il venait de faire couler le sang d’innocents.

N’écoutant que son courage, cet employé à la plonge a eu, au même moment, le même réflexe salvateur que les six autres héros ordinaires de ce vendredi funeste près des rives de la Tamise : il s’est jeté sur l’assaillant armé de deux couteaux, contribuant à le mettre hors d’état de nuire.

Rapporté entre autres par Sun Online, son acte de bravoure extraordinaire a pris une dimension particulière quand son prénom (et seulement son prénom) et son appartenance religieuse furent révélés sur la place publique.

Publicité
Publicité
Publicité

Fortement impressionné par la témérité insoupçonnée de son plongeur, le gérant du restaurant, et grand témoin de la scène, a relaté son haut fait d’armes devant les médias. « Mohammed était là. Il a maintenu le gars. Le terroriste a été cloué au sol », s’est-il exclamé, plein d’admiration.

Une admiration teintée de respect quand ce dernier l’a vu regagner la cuisine et se remettre au travail, comme si de rien n’était, sans faire état de la farouche adversité qu’il venait d’opposer au terroriste, au péril de sa vie. Mohammed, l’homme simple et humble, que des circonstances exceptionnelles ont poussé à se transcender, à l’image des six autres passants du London Bridge, ne tire aucune gloire de cet « héroïsme à couper le souffle » loué par Sadiq Khan, le maire de Londres, lequel a couvert de louanges de vaillants citoyens, les « meilleurs d’entre nous ».

Publicité
Publicité
Publicité

Avec une pensée émue pour les jeunes victimes au destin tragique, Saskia Jones, 23 ans, et Jack Merritt, 25 ans, deux anciens étudiants de la prestigieuse Université de Cambridge, le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB) a immédiatement présenté ses sincères condoléances à leurs familles, tout en félicitant les forces de l’ordre pour leur célérité.

 Harun Khan, secrétaire général du MCB

« Une fois de plus, nous avons assisté à un acte de violence horrible dans nos rues visant des innocents. Malheureusement, nous déplorons la perte de deux personnes et je présente mes sincères condoléances à leurs proches. Nous louons les mesures rapides prises par nos services d’urgence pour contenir l’incident et prévenir d’autres pertes de vies humaines », a déclaré avec gravité Harun Khan, secrétaire général du MCB, lors d’un point presse, avant d’interpeller directement le gouvernement de Boris Johnson : « Nous devons maintenant demander aux autorités comment un terroriste condamné a pu errer dans nos rues et représenter un tel danger pour nos concitoyens ».

 

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. bah oui en psycho sociale on estime qu’il faut 5 actes positives pour faire oublier un acte négatif, il en aurait fallu 5 comme lui pour éviter les amalgames, en termes de proba c’est compliqué sauf à valider les thèses de Grand remplacement.
    Pour une fois vous ne faites pas preuve de mauvaise foi ou d’agressivité, tout va bien ? Etes vous sur le chemin de la raison ou n’ai je pas compris toute la subtilité de votre commentaire.

    • Vous passez votre temps à critiquer les musulmans sans vous fatiguer. Franchement , c’est triste de vivre avec une telle obsession. Certainement, vous n’auriez pas eu ce courage de ce musulman qui a risqué sa vie pour sauver d’autres car pour le faire, il faut être musulman et il faut aimer autrui.

      • Détrompez vous, il y a toujours eu des juifs qui se sont opposés aux politiques d’apartheid d’Israel, on ne leur laisse pas beaucoup de place. Aux Etats Unis c’est un mouvement qui prend de l’ampleur, en France on a 2 ou 3 associations importantes qui sont contre la Politique menée par Israel dans les territoires occupés depuis des décennies mais je ne suis pas sûr qu’elles progressent. En ISrael des officiers ont fait de la résistance.

        Tout n’est pas blanc, tout n’est pas noir

Laisser un commentaire

Chargement…

0

De la défaite au complot ou de l’impensé arabislamique

Canada : des imams jouent au football afin de récolter des fonds pour des enfants en situation de handicap