in ,

Arabie saoudite : «Holodoctor», la première téléconsultation Spéciale Hajj

Est-ce grave, docteur ? Cette petite question que les patients du monde entier, un tantinet inquiets, ont un jour posé, et qui, telle une douleur, peut s’avérer plus ou moins lancinante ou oppressante, les pèlerins ayant le privilège d’accomplir le Hajj pourront la formuler, sans crainte, en Terre sainte, auprès d’un pôle clinical d’excellence et son hologramme en blouse blanche : le premier « Holodoctor ».

Fruit du partenariat avec la Saudi Telecommunications Co., cette téléconsultation médicale de qualité, à la pointe de l’innovation, est le point d’orgue virtuel d’un Grand pèlerinage qui, un peu plus chaque année, mise résolument sur les Nouvelles Technologies pour moderniser son éventail de prestations de service.

Une démarche volontariste de la part des autorités saoudiennes que rien ne saurait contrarier ou infléchir, pas même les plus rigoristes des oulémas, ni les grands bouleversements causés par le plus sournois et pernicieux des virus… 

Publicité

Dernier-né du Seha Virtual Hospital (SVH), le plus grand hôpital virtuel du monde, et le premier du royaume wahhabite à faire la part belle aux consultations médicales à distance, grâce à sa mise en réseau permanente de 130 centres hospitaliers, le pôle « Holodoctor Spécial Hajj » fait la fierté de son grand artisan : Fahad Al-Jalajel, le ministre de la Santé. 

Publicité

Très reconnaissant envers le roi Salmane et le prince héritier MBS pour avoir facilité sa mise en place, Fahad Al-Jalajel s’est récemment réjoui que les lieux saints soient équipés de toutes les installations nécessaires, y compris une flotte d’ambulances, afin de garantir le confort et la sécurité des milliers de pèlerins qui y déambulent à nouveau quotidiennement, et s’y recueillent avec une ferveur renouvelée.

Les meilleurs spécialistes du royaume se relaient à tour de rôle au sein du SVH Hôpital

S’inscrivant dans la continuité des efforts déployés pour numériser entièrement le secteur de la santé, le service « Holodoctor » s’appuie sur les compétences de médecins hyperconnectés, qui comptent parmi les meilleurs spécialistes du royaume saoudien dans pas moins de douze disciplines différentes, pour réaliser des consultations par écrans interposés, établir des diagnostics aussi précis que possible, avant de prescrire le bon traitement à suivre.

Gageons que son hologramme en blouse blanche pourra répondre dans toutes les langues (ou presque) à la petite question universelle qui, un jour ou l’autre, taraude bien des esprits, et finit par être sur toutes les lèvres…

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Sport, unité et partage à Oran pour la 19e édition des Jeux méditerranéens

Salah Hamouri citoyen d’honneur de la ville de Vitry-sur-Seine