in

Anaïs qui a perdu son frère Guillaume adresse un message aux musulmans: “On n’est pas contre vous, ce n’est pas de votre faute, ne vous sentez pas coupables'”.

Anaïs a perdu son frère Guillaume Le Dramp, victime des attentats du 13 novembre, témoigne : "il n'y aura pas de justice pour mon frère". Anaïs et sa famille ont décidé en sa mémoire de se rendre à la mosquée de Cherbourg pour dialoguer. "Le message qu'on a eu c'était vraiment : 'On n’est pas contre vous, ce n'est pas de votre faute, ne vous sentez pas coupables'".


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une Bruxelloise voilée, renversée sur la route, a-t-elle été victime d’un acte criminel ?

Les deux temps forts de l’hommage national rendu aux 130 victimes des attentats de Paris