in

Algérie: « Pas d’élection avec les gangs », mot d’ordre de toutes les manifestations

Soutenons la révolution pacifique en Algérie !

« Makache l’ vote maa Al Isabats » *

(* «  Pas d’élection avec les Gangs », mot d’ordre de toutes les manifestations)

Publicité
Publicité
Publicité

Sur la rive sud de la Méditerranée, en Algérie, se joue une véritable tragédie. Deux Algérie se font face. Deux volontés irréconciliables se partagent la scène politique. L’ Algérie des Généraux avec leurs privilèges et l’Algérie du Peuple en souffrance.

Une Algérie des Galons qui ne cesse de dilapider les richesses et de brader la souveraineté économique du pays avec la complicité des pays et des entreprises européennes, américaines, chinoises, russes et Emiraties. Et l’Algérie du peuple qui, depuis dix mois, dans un soulèvement massif et exemplaire réclame son indépendance.

Qui peut rester indifférent face à cette réalité politique produite par ce système, profondément marquée par l’injustice, la corruption, l’arbitraire, la violation des libertés, le viol permanent de la constitution et le mépris du peuple ?

Publicité
Publicité
Publicité

Un pouvoir, préoccupé par sa seule survie, menace, intimide et injurie une population qui ne demande que de vivre dignement dans son propre pays. Ce pouvoir, pour se reproduire, a besoin de la farce des élections pour se parer du costume de la légalité et continuer à semer la non vie en Algérie. Les Elections en Algérie ont toujours été synonyme de fête pour le pouvoir et de deuil pour le Peuple. Chaque élection apporte son lot de malheurs au Peuple algérien.

Le peuple algérien, par sa révolution pacifique, exemplaire et universaliste, écrit une des pages les plus glorieuses des peuples en lutte de ce troisième millénaire. Comment admettre, qu’un pouvoir n’ayant aucune assise populaire, régnant par la force, la corruption, la terreur et tirant sa légalité de l’extérieur, puisse imposer des élections vides de sens, contre la volonté d’un peuple ?

Les Elections en Algérie sont un non sens politique. Elles ne font que creuser davantage le déficit de légitimité entre les deux Algérie. C’est pour cela que Les élections voulues par ce système représentent une menace mortelle pour la cohésion nationale. L’annulation des élections porte la promesse d’une Algérie libre, juste et démocratique.

Soutenir la Révolution populaire en Algérie s’impose comme un devoir éthique pour sauvegarder, en nous, les valeurs qui fondent notre dignité d’hommes libres.

Mahmoud Senadji

 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. En Kabylie, les militaires ont ramené plusieurs uniformes pour voter en civil.

    En France, on a dit aux personnes âgées que leur cercueil en cas de décès, l’état se charge de toutes les commissions, allez voter. C’est l’histoire de croc mort dans les films western.

    Le vote aura lui, le président est désigné d’avance, par la suite toute la mafia partira et le président fantoche fera un bouc émissaire, comme le roi d’Irak en 1959.

  2. Un grand merci à toi Mahmoud senadji pour ton réquisitoire.
     » on peut m’ôter la vie, maintenant que j’ai fini par dire mon mot ».Hicham Aboud :La mafia des généraux
    Quelques soient les issues de la révolte du peuple algérien, il y aura un avant et un après.Soyez sur que votre révolte pacifique impactera automatiquement l’avenir de toute l’Afrique.Il est claire que le peuple Algérien vit un cauchemar depuis une trentaine années( le massacre de Bentalha et autres), le témoignage de Nesroulah Yous ,habitant de Bentalha, ne peut laisser aucun doute sur l’implication d’une partie des généraux dans ce massacre contre des civiles, un crime imprescriptible, seule un tribunal international peut rendre justice au peuple Algérien. A bon entendeur.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Les Tunisiennes manifestent contre le harcèlement sexuel

Le roi du Maroc aurait refusé la visite de Benyamin Netanyahou