in

327 survivants de l’Holocauste signent une lettre à charge contre Israël et appellent à son boycott total

En réponse au violent réquisitoire d’Elie Wiesel contre le Hamas, accusé des pires maux et comparé aux nazis par un prix Nobel de la paix mué en dresseur d’échafaud implacable, 327 survivants de l’holocauste, parmi lesquels figurent des descendants de familles juives victimes de la « Solution finale », ont signé une lettre à charge contre Israël, condamnant « le massacre en cours des Palestiniens de Gaza » et appelant au boycott total d’un Etat aux mains de criminels de guerre.

C’est dans les colonnes du New York Times que l’indignation de ces centaines de rescapés de la barbarie nazie a été mise en exergue, sous le parrainage du Réseau international juif anti-sioniste, blâmant Elie Wiesel, l’intouchable philosophe qui parle d’or aux yeux d’un Occident complice, pour son « abus d’histoire » inacceptable qui brise le mythe du vénérable sage et révèle la face sombre d’un intellectuel furieusement pro-sioniste.

Faire prendre des vessies génocidaires pour des lanternes démocratiques n’abuse plus personne, à part l’Etat hébreu lui-même, et révulse profondément les 327 signataires de cette lettre qui n’épargne pas les Etats-Unis, coupables de soutenir inconditionnellement la nouvelle folie meurtrière israélienne à Gaza et d’empêcher que ses bourreaux soient traduits en justice et mis au ban des nations.

Le texte intégral de la lettre:

"Les survivants et descendants de survivants et victimes du génocide nazi condamnent sans équivoque le massacre des Palestiniens à Gaza.

Comme survivants et descendants de survivants juifs et des victimes du génocide nazi, nous condamnons sans équivoque le massacre de Palestiniens à Gaza, l'occupation continue ainsi que la colonisation de la Palestine historique. Nous condamnons en outre les États-Unis pour fournir à Israël le financement nécessaire pour mener à bien  cette attaque, et les pays occidentaux plus généralement, pour peser de tout leur poids diplomatique afin de protéger Israël de la condamnation. Tout génocide commence par le silence du monde.

Nous sommes alarmés par l'extrême et très raciste déshumanisation des Palestiniens dans la société israélienne, qui a atteint un paroxysme. En Israël, les politiciens et les experts dans le Times d'Israël et le Jerusalem Post ont appelé ouvertement au génocide des Palestiniens, tandis que la droite israélienne arbore déosrmais publiquement des insignes néo-nazi.

En outre, nous sommes dégoûtés et scandalisés par la violence d'Elie Wiesel pour justifier l'injustifiable: l'effort de guerre d'Israël consiste à détruire Gaza et à assassiner plus de 2.000 Palestiniens, dont des centaines d'enfants. Rien ne peut justifier le bombardement des abris de l'ONU, des maisons, des hôpitaux et des universités ! Rien ne peut justifier de priver les gens d'électricité et d'eau !

Nous devons élever nos voix et utiliser notre pouvoir collectif pour mettre un terme à toutes les formes de racisme, y compris le génocide en cours du peuple palestinien. Nous demandons la fin immédiate du siège et du blocus de Gaza. Nous appelons au boycott économique, culturel et académique d'Israël. "Never again" doit signifier JAMAIS POUR PERSONNE! "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Lyon, action contre les pubs sodastream à France Télévision

Israël pulvérise un immeuble d’habitation de 12 étages (vidéo)