Proche-Orient : Condamner ou agir ?

Chaque jour nous apporte son lot de violence en Palestine/Israël frappant d’innocentes victimes de part et

par

lundi 3 décembre 2001

Proche-Orient : Condamner ou agir ?

Chaque jour nous apporte son lot de violence en Palestine/Israël frappant d’innocentes victimes de part et d’autre. Les dirigeants israéliens, occidentaux et palestiniens condamnent. Les médiateurs occidentaux déposent des gerbes de fleurs en l’honneur de ces victimes israéliennes, mais jamais en l’honneur des victimes des crimes de Sharon à Sabra et Chatilla et ailleurs.

Que tout cela est vain ! C’est comme donner une aspirine à un malade du sida ! Au lieu de condamner et de déposer des gerbes de fleurs qui fanent au premier rayon de soleil, il faudrait agir contre la racine du mal. Et pour cela, il faut avoir le courage de le diagnostiquer.

La violence au Proche-Orient est le produit de l’injustice, à savoir :

- La destruction de 385 villages palestiniens par Israël avec l’aide occidentale (voir le cas d’Emmaüs : http://www.palestineremembered.com/al-Ramla/Imwas/index.html).

- La création de 61 camps de concentration où sont entassés des centaines de milliers de réfugiés palestiniens comme du bétail, nourris avec la farine et la margarine de l’ONU et de l’Occident. 

- L’interdiction du retour des réfugiés à leurs terres et leurs maisons alors qu’Israël permet à tout juif de partout de venir s’y installer. 

- L’adoption d’une politique raciste d’apartheid par Israël qui discrimine les non-juifs. 

Si on veut véritablement parvenir à la paix au Proche-Orient il faut mettre fin à ces injustices. Isaïe disait il y a 2700 ans : ’La paix sera le fruit de la justice’ (32:17). Logiquement, la barbarie actuelle au Proche-Orient est le fruit de l’injustice. Ce n’est qu’en admettant cette vérité qu’on peut espérer parvenir à la paix. Jamais avant. 

Arrêtez Mesdames et Messieurs les politiciens de condamner et de déposer des fleurs. C’est une perte de temps et d’énergie. Il est grand temps d’agir dans le sens de la justice. 

Publicité

Auteur : Sami Aldeeb

Sami Aldeeb est né en 1949, à Zababdeh, près de Jénine, en Cis-Jordanie

Juriste à l’Institut de droit comparé de Lausanne, Sami Aldeeb, est spécialiste en droit arabe et musulman. Il est également un grand connaisseur du Proche-Orient

Auteur de plusieurs ouvrages et articles, Sami Aldeeb a effectué de nombreux voyages de recherches dans plusieurs pays arabes et musulmans.

commentaires