Les menaces ne nous feront pas céder, bien au contraire

Le terrorisme d’Etat Israélien continue à faire des ravages ces dernières semaines. Après les assurances

dimanche 2 mai 2004

Le terrorisme d’Etat Israélien continue à faire des ravages ces dernières semaines. Après les assurances reçues par Bush, pourquoi Sharon se gênerait- il ? L’armée a donc multiplié ses opérations meurtrières dans les territoires palestiniens occupés, tuant plusieurs dizaines de civils en quelques jours, les soldats tirant sans discrimination à partir de leurs chars ou de leurs hélicoptères. C’est ainsi que deux fillettes de 9 et 4 ans, Mona et Asma, ont été tuées cette semaine, l’une d’une balle dans la poitrine alors qu’elle faisait des courses, et l’autre à la suite de l’inhalation de gaz lacrymogènes. Malgré les protestations de "Médecins du Monde", l’armée israélienne tire également sur les ambulances, de même que sur les personnes qui manifestent pacifiquement contre la construction du Mur.

Dans le village de Biddu (Nord de Jérusalem) qui va perdre ses terres agricoles en raison de la construction du mur, une manifestation pacifique de femmes palestiniennes, israéliennes et étrangères a été violemment réprimée dimanche dernier. Elle s’est accompagnée de plusieurs arrestations, dont celle de la pacifiste française de la région Aquitaine, Angela Coppin. Au cours des deux derniers mois, cinq manifestants palestiniens pacifiques ont été tués par l’armée d’occupation à Biddu.

Les actions non violentes de résistance ont en effet droit au même traitement par le gouvernement israélien que les actions violentes, ce qui ne peut qu’encourager les partisans de la violence.

Et les Israéliens qui n’ont pas le petit doigt sur la couture du pantalon, ne sont guère mieux traités. Après le rabbin Arik Ascherman, brutalisé et utilisé comme bouclier humain récemment, c’est le reporter David Benchettrit qui s’est fait passer à tabac cette semaine par des fonctionnaires israéliens du ministère de la Défense, alors qu’il voulait faire un reportage sur les refuzniks.

UNE MISSION DE 52 SYNDICALISTES EUROPEENS ACTUELLEMENT EN PALESTINE

Mais il est de plus en plus difficile de faire taire tous ceux qui sont indignés par une telle situation. Une mission de 52 militants syndicalistes européens, notamment français, est arrivée en Palestine où elle a manifesté samedi 1er mai à Ramallah, avec ses camarades palestiniens, à l’occasion de la Journée internationale de lutte des travailleurs. Voici des extraits du communiqué publié à cette occasion et l’appel qu’ils lancent à toutes les organisations ouvrières et syndicales.

Les 52 syndicalistes européens (dont de nombreux français, membres de la CGT, de SUD, de la FSU notamment) :

"Militants de tous les combats, contre le chômage, la précarité, les discriminations et les attaques qui menacent tous les acquis sociaux, nous nous sentons directement concernés par la terrible injustice qui frappe le peuple palestinien. Pendant que les armées d’occupation de G. Bush et ses alliés mettent l’Irak à feu et à sang, Sharon bâtit un mur de la honte qui enferme les palestiniens dans de véritables bantoustans, emprisonnant une population vivant déjà sous le joug implacable de l`occupation israélienne. En tant qu’acteurs du mouvement social et de la société civil e, nous nous devons d’agir et d`aller à la rencontre des mouvements sociaux et de la société civilepalestinienne. Il faut briser le silence complice des dirigeants de la communauté européenne et internationale ".

Les syndicalistes palestiniens :

"(...) L’occupation israélienne a détruit notre économie et nos emplois ,et chaque jour, chaque travailleur et travailleuse en Palestine se demande comment il va nourrir, éduquer, soigner et protéger ses enfants, et leur offrir un avenir meilleur. Bien que nous traversions l’une des plus difficiles phases de notre histoire, nous n’avons pas perdu l’espoir de parvenir à construire avec nos camarades dans le monde entier un avenir meilleur, un avenir de paix, justice et égalité, un avenir sans occupation. C’est pourquoi ici en Palestine,nous nous organisons en comités de travailleurs et syndicats démocratiques, et nous menons une double lutte contre l’occupation israélienne qui nous étouffe, et pour notre droit à la liberté d’association et d’organisation syndicale, le respect du code du travail et l’amélioration de nos conditions de travail. "

NON AU GALA AU PROFIT DE L’ARMEE ISRAELIENNE PROGRAMME LE 16 MAI A MARSEILLE !

Ici en France, l’une des formes de solidarité qui s’impose, c’est également de dire non à la tenue d’un nouveaugala au profit de l’armée israélienne programmé, cette fois à Marseille pour le 16 mai prochain.

La mobilisation a commencé dans la région PACA contre cette impudence, et les citoyens de toute la France doivent également faire connaître leur indignation à la direction du Palais des Congrès du Parc Chanot qui compte accueillir ce gala organisé par l’Association pour le Bien Etre du Soldat Israélien (ABSI), ainsi qu’aux responsables de la région.

LES MENACES NE NOUS FERONT PAS TAIRE

Le sentiment d’impunité des criminels de guerre et de leurs supporters en France n’a pas de limites. Ils viennent de proférer des menaces par téléphone à l’encontre de Olivia Zémor, présidente de la CAPJPO, en lui déclarant textuellement : "Si vous continuez à empêcher la tenue de gala de l’ABSI, cela va très mal se terminer pour vous. Nous savons où votre fille (prénom exact cité) va au lycée. Nous avons les moyens de vous faire très très mal".

Olivia Zémor a naturellement porté plainte et nous espérons que la police retrouvera la trace de ces malfaiteurs.

Ces menaces sont révélatrices des méthodes de ces gens-là, que rien n’arrête. Ils doivent savoir que de tels procédés ne feront pas faiblir notre détermination, au contraire.

Envoyons de très nombreux messages pour protester contre la tenue de ce gala au profit de l’armée israélienne, une opération d’apologie de crimes de guerre :

A la Présidence et à la Direction du Parc Chanot :

Messieurs Michel KESTER, Président, Albert SAVALLI, Directeur Général,
SAFIM, Parc Chanot - Boîte Postale 2 - 13266 - Marseille Cedex 08
Tél. : 04 91 76 16 00 - Fax. : 04 91 22 16 45 Email :[email protected]

A Monsieur le Maire de Marseille :

Hôtel de Ville quai du Port, 13002 Marseille
tel. 04 91 55 11 11
Email :
[email protected]

A Monsieur le Préfet de Police :

Préfecture des Bouches-du-Rhône Place Félix Baret 13282 MARSEILLE CEDEX 20
Tél. : 04.91.15.60.00 Fax : 04 91 15 63 66
Email :
[email protected]

GRAND SUCCES DE LA PIECE "RETOUR A HAIFA"

On peut déjà parler de grand succès en ce qui concerne la pièce de Ghassan Kanafani, actuellement jouée au théâtre de l’Epée de Bois, à la Cartoucherie de Vincennes, puisque ce théâtre de plus de 300 places affichait complet pour les trois représentations qui ont lieu ce week-end. Vendredi soir 30 avril, lors de la première, les comédiens et le metteur en scène ont été ovationnés par un public enthousiaste. C’est la preuve que même sans les "grands médias", nous pouvons mener des actions politiques et culturelles qui ont un retentissement important.

CAPJPO

N’oubliez pas de visiter notre site : http://www.paixjusteauproche-orient.asso.fr/

Publicité

commentaires