in

Yves raconte comme il a fait retirer de la vente des dattes provenant des colonies israéliennes

Yves, un lecteur d’EuroPalestine,   raconte comme il a obtenu le retrait des rayons de dattes vendues par les Comptoirs de la Bio. Chacun(e) peut en faire autant !

« Quand vous faites des achats dans un magasin d’alimentation, écrit-il, vos yeux passent sur les produits, mais les miens passent aussi sur l’étiquette du pays d’origine. Et j’ai une alarme intérieure qui sonne lorsque je fais l’association avec « DATTES et ISRAEL », ou « AVOCATS et ISRAEL », etc, .
A cette étape, je remue un peu les emballages pour vérifier la provenance des produits, et comme je ne connais pas les noms de tous des villages et villes de Palestine, je prends une photographie non seulement des ardoises et affichages, mais de toutes les mentions qui peuvent me permettre de trouver sur internet le lieu de provenance.

Ces grosses dattes étant cultivées dans la Vallée du Jourdain, l’affichage « Israël » m’apparait comme frauduleuse. Je suis certain que les dattes en question viennent de territoires volés par l’occupant.

Publicité
Publicité
Publicité

1- Je préviens le personnel du magasin, le ou la responsable, que l’origine du produit est trompeuse

2- Le responsable ne retirant pas les marchandises des rayons et ne précisant pas  la véritable provenance, je note le N° Siret du magasin imprimé sur les tickets de caisse.

3 -je passe à l’étape suivante : je porte plainte ici  sur signal Conso
https://signal.conso.gouv.fr/achat-magasin/le-probleme
Je réponds aux questions sur ce site (Préférer le numéro SIRET du magasin à celui du nom du magasin qui peut être celui d’un enseigne mais pas le nom déclaré auprès de l’administration),

Publicité
Publicité
Publicité

– Au bout de quelques jours, je reçois une réponse de cette plateforme gouvernementale chargée de la protection des consommateurs et de la répression des fraudes : une action a bien été engagée auprès du commerçant, car dans le cas présent, la loi oblige le vendeur à ajouter  le mot « COLONIE » sur l’étiquette mentionnant l’origine du produit,

4 – Je vais vérifier dans le magasin, et je m’aperçois que ses responsables ont préféré retirer carrément le produit de la vente.

Et on les comprend, car le temps de colonies, ça suffit !

EuroPalestine

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Retour au calme à Washington après le coup de force des pro-trump au Capitole

Féminicides: Libérer la parole des Algériennes