in

Une Saoudienne de 80 ans fait don de toute sa fortune

En cette journée unique du 8 mars, reconnue par l’Onu, qui est dédiée à toutes les femmes du monde entier, l’une d’entre elles mériterait bien, au soir de sa vie, d’être portée au pinacle pour un bel élan de générosité empli de compassion envers ses coreligionnaires.

C’est en Arabie saoudite que cette femme d’exception coule de vieux jours paisibles, à la tête d’une immense fortune dont elle a décidé, le cœur sur la main, de se délester entièrement pour en faire don à diverses associations caritatives.

Si la grandeur d’âme devait être louée en cette journée consacrée aux droits des femmes et à leurs réalisations majeures, la fabuleuse donation de plus de 95 millions d’euros offerte par une vieille dame de 80 ans devrait être placée sur le piédestal de la bonté et de l’empathie, surplombant un matérialisme effréné, sans foi ni loi, qui laisse les plus faibles ou purs au bord de la route.

Couverte d’éloges par un royaume reconnaissant, qu’ils soient ministre des Affaires sociales, en la personne de Khalid Al-Thubeiti, lequel a saisi l’occasion pour féliciter les nombreuses âmes charitables, notamment féminines, que compte l’Arabie saoudite, ou hommes d’affaires, à l’instar du très admiratif Badr bin Mohammed Al-Rajhi qui fut le premier à relayer ce formidable geste altruiste sur twitter, voire simples citoyens qui ont inondé de compliments les réseaux sociaux, cette grande aînée saoudienne, restée anonyme, a illuminé le crépuscule de son existence en se faisant la bienfaitrice des plus déshérités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Israël fait perdre la face au gouvernement égyptien

Municipales à Argenteuil : une femme voilée en position éligible sur la liste du candidat UMP