in

Une émule de Chalghoumi présente le journal télé au Soudan

On ne va en aucun cas  reprocher à cette présentatrice du journal télévisé au Yemen de ne pas maîtriser  la langue de Molière. Elle  a visiblement  des difficultés de  prononciation à lire un texte rédigé en français.  Elle fait  de son mieux,  mais  sa prestation nous rappelle   celle de  l'imam  Chalghoumi, lequel est toujours incompréhensible quand il s’exprime dans cette même langue, qu’il massacre allègrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’écrivain Renaud Camus condamné pour “incitation à la haine” contre l’islam et les musulmans

M6 raccroche au nez d’un Oummanaute scandalisé par Pékin Express