in

Un membre d’Ennahda allume son parti

Ennahda qui a toujours cherché à marquer sa singularité par rapport aux autres partis, en mettant en exergue sa spécificité religieuse, censée la protéger contre toutes les turpitudes politiciennes, n'est, selon l'un des ses membres, qu'un parti comme un autre, animé par l'attrait du pouvoir et les privilèges qui en découlent.

Membre éminent d'Ennahda, Mohamed Habib Marzouki s'est chargé de rappeler cette évidence sur sa page Facebook, comme le rapporte le quotidien tunisien Business News. Cet universitaire, élu de l'assemblée constituante, a déclaré qu' "Ennahdha opère une invasion pour combattre une corruption par une autre du même genre. Le pouvoir chez Ennahdha est devenu synonyme de partage de fonctions et de postes au gouvernement et dans les institutions étatiques au profit de ses proches et de ses amis, sans considération au principe de «l'homme qu'il faut à la place qu'il faut."

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le bilan économique de Hugo Chavez

Les restrictions religieuses frappent durement les musulmans d’Azerbaïdjan