in

Un Indonésien fait réduire le volume des hauts-parleurs d’une mosquée

Un septuagénaire indonésien a fait, à son corps défendant, les gros titres de son pays, après s’être illustré en brisant un tabou : réduire le volume des sonorisations des hauts-parleurs d’une mosquée, lors des appels à la prière.

N’y tenant plus, Sayed Hasan, 75 ans, a porté plainte en décembre contre une mosquée de Banda Aceh, capitale de la très conservatrice province d'Aceh, affirmant ne plus pouvoir supporter cette nuisance sonore quotidienne très perturbante dans sa vie personnelle.

Conscient de créer un précédent qui allait lui valoir l’anathème de certains de ses coreligionnaires, Sayed Hasan a été contraint de renoncer à saisir la justice, après avoir été la cible de « menaces ».

Cela étant, la doléance du vieil homme n’aura pas été un prêche dans le désert, la mosquée accédant finalement à sa requête en la mettant en sourdine : « le volume a été réduit de moitié, et quatre hauts-parleurs ont été coupés sur les dix qui étaient opérationnels », a précisé à l’AFP celui qui a réussi à faire entendre sa voix sur un sujet éminemment sensible et qui, comme à chaque fois, a fait grand bruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Syrie: la fabrication de la violence et du sectarisme dans les médias

Tunisie : les parents d’une adolescente embrigadée par des extrémistes lancent un appel poignant