in

Tweets anti-musulmans: L’ex-élue Agnès Cerighelli condamnée pour provocation à la discrimination

Le MRAP, qui avait déposé plainte contre Agnès Cerighelli pour une série de tweets provoquant à la haine envers les musulmans, se réjouit du délibéré rendu le 21 septembre 2020 par le Tribunal correctionnel de Versailles. L’ancienne élue de Saint-Germain-en-Laye a été condamnée à deux mois de prison avec sursis et une peine de cinq ans d’inéligibilité pour des propos odieux concernant Rachida Dati et Samia Ghali.

En outre, elle a écopé de deux mois d’emprisonnement avec sursis en raison de publications imputant la responsabilité de la grève RATP de décembre 2019 à ses  « agents arabo-musulmans ». « Le DRH de la RATP a une immense responsabilité dans la grève qui paralyse le métro et RER depuis le 5 décembre. Il a recruté des milliers d’arabo-musulmans qui méprisent Noël et considèrent les usagers comme du bétail. En décembre, ils sont toujours en grève », avait-elle publiquement déclaré sur son compte Twitter. Cette peine a été assortie d’un stage de citoyenneté.

Représenté dans cette affaire par son avocate, Maître Kaltoum Gachi, le MRAP ne peut que saluer cette décision qui vient rappeler que la stigmatisation d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de l’appartenance à une religion, ici les musulmans, est pénalement condamnable.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Algérie : l’essor de la médecine traditionnelle

Arabie Saoudite: La Omra (petit pèlerinage) va reprendre à partir du 4 octobre (leconomiste.com)