in

Syrie : en perdant Dabiq, le groupe Etat islamique prend un coup au moral

Cela ne pourrait être qu’une “petite” bataille perdue pour le groupe Etat islamique mais c’est en fait un gros coup porté au moral de ses combattants et de ses chefs. Dabiq, ville hautement symbolique pour les jihadistes, est tombée ce dimanche matin aux mains de l’Armée syrienne libre, une alliance de groupes rebelles fortement épaulée par l’armée turque dans cette conquête. La victoire est éclair, acquise après seulement 24 heures de combats; elle a été facilitée par le retrait des activistes islamistes de la localité, comme le fait remarquer l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, une ONG basée à Londres qui dispose de nombreuses sources fiables sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les vérités du Pape François: Money-théisme, Islam et Science

” Je voudrais aider les jeunes à se déradicaliser. Leur faire comprendre de la chance qu’on a d’être en France.”