in

Stéphane Le Foll fustige Estrosi : “5e colonne : dérive lamentable de M.Estrosi”

A l’heure de la chasse aux pollueurs dans l’espace public, Christian Estrosi, le maire de Nice, ce sinistre pollueur du débat public, n’en finit pas d’infecter l’air ambiant de sa démagogie de caniveau qui n’a rien de très républicain, contrairement à ce que réaffirme avec force son parti à travers son nouveau nom de baptême « Les Républicains ». Un rafraîchissement de façade dont le vernis craque avant même qu’il soit officialisé, ça promet !!

Dans sa surenchère droitière qui s’enfonce inexorablement dans le niveau zéro de la politique politicienne, Estrosi, proche parmi les proches de Sarkozy, l’ex-oligarque aux innombrables casseroles et tics nerveux, a touché le fond en évoquant dernièrement "une troisième guerre mondiale" et des "cinquièmes colonnes présentes en France".

Ses divagations fiévreuses ont eu le don de mettre les nerfs à vif de Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, qui s’est emporté sur Twitter contre cette « dérive lamentable de M. Estrosi qui ne se cache même plus d’imiter les délires FN. Et il faudrait en plus l’appeler Républicain! », précédé par l’indignation de son collègue du PS, Bruno le Roux, qui a dégainé le premier en dénonçant des « élucubrations » faisant « le jeu des terroristes ».

Depuis sa cité azurée où le FN fait des ravages et Marion Maréchal Le Pen, la petite-fille adoubée par son grand-père, brigue la présidence de la région Paca, Christian Estrosi a d’ores et déjà donné le ton vicié de sa campagne automnale qui achève de le discréditer, et avec lui, l’appellation poudre aux yeux « Les Républicains »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le marseillais Noureddine Ouldali devient sélectionneur de l’équipe de football palestinienne

Il court derrière son dromadaire sur une autoroute (vidéo)