in

Sarkozy au sujet de Netanyahou : “Je ne peux plus le voir, c’est un menteur “

Le “Off” fracassant entre Obama et Sarkozy sur la question israélo-palestinienne

Ce « Off » entre deux chefs d’Etat n’aurait jamais dû transpirer, sa teneur confidentielle, détonante, et affranchie de tous les codes d’usage, n’aurait dû appartenir qu’à l’intimité de leur aparté, mais un dysfonctionnement de l’organisation du G20 en a décidé autrement…

Difficile de ne pas relayer les propos sans détours échangés par Barack Obama et Nicolas Sarkozy quand ces derniers se croyaient à l’abri d’oreilles indiscrètes, tant ils apportent un nouvel éclairage sur la question ultra sensible du dossier israélo-palestinien.

Dévoilées par le site arrêt sur image, voici les révélations fracassantes d’un huis-clos au sommet qui a volé en éclats :« Obama a d’abord reproché à Sarkozy de ne pas l’avoir prévenu qu’il allait voter en faveur de l’adhésion de la Palestine à l’Unesco, alors que les Etats-Unis y étaient fermement opposés. La conversation a ensuite dérivé sur Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien. Sûrs de ne pas être entendus, les deux présidents se sont lâchés. “Je ne peux plus le voir, c’est un menteur “, a lancé Sarkozy. ” Tu en as marre de lui, mais moi, je dois traiter avec lui tous les jours ! “, a rétorqué Obama, qui a ensuite demandé à Sarkozy d’essayer de convaincre les Palestiniens de mettre la pédale douce sur leur demande d’adhésion à l’ONU ».

Toujours selon le site, c’est à une erreur malencontreuse des services de l’Elysée que les journalistes présents doivent cette fuite explosive, que beaucoup n’ont pas souhaité exploiter. En effet, alors que la conversation secrète se tenait, les journalistes se sont vu remettre les boîtiers pour la traduction de leurs propos. Quand on leur a indiqué que les casques n’étaient pas distribués, parce qu’ils auraient permis de suivre l’entretien, plusieurs d’entre eux ont eu un réflexe très pro : ils ont branché leurs oreillettes de téléphones portables ou leurs casques sur les boîtiers et le tour était joué ! Un sale tour en l’occurrence pour les deux présidents ainsi mis à nu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’épouvantail islamiste

Le voile intégral autorisé à bord d’Air France