in

Saïd Taghmaoui en train d’effectuer la prière de Tarawih

Il a crevé l’écran en 1995 dans le film « La haine », marquant toute une génération, Saïd Taghmaoui, l’acteur franco-marocain qui a cru en sa bonne étoile hollywoodienne au point de réussir à se faire un nom Outre-Atlantique, assume pleinement et sereinement son islamité et sa piété, comme l’illustre la photo postée, le 21 juin, sur sa page Facebook.

Pris sur le vif en train de se recueillir lors de la prière de Tarawih, le comédien, habitué à endosser différents costumes, n’a pas craint d’apparaître dans celui, très sobre et simple, de la dévotion, restant ainsi fidèle à sa foi et à ses valeurs musulmanes, mais aussi à une ligne de conduite qui va à contre-courant de l’hypocrisie et de la lâcheté qui règnent dans le show business.

"Tous ceux qui se sentent gênés par ma photo en train de prier, libre à eux de quitter ma page. Personne ne vous oblige à rester là !", a précisé celui qui parle toujours avec ses tripes, taclant avec le même bonheur l’intouchable BHL pour l'ensemble de son oeuvre, et l’imposteur du rap Booba pour avoir appelé ses fans à ne pas soutenir la Palestine sur sa page Facebook.

"Tous les commentaires déplacés ou les insultes seront bloqués et bannis", a prévenu Saïd Taghmaoui, l’acteur qui ne joue pas à ce qu’il n’est pas pour faire carrière. Une droiture suffisamment rare dans ce bas monde fait de compromissions et de reniements de ses valeurs intrinsèques pour être saluée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une musulmane allemande obtient 20/20 au BAC

La Flottille de la Liberté 2015 met le cap sur Gaza. Souvenons-nous du bateau français le “Dignité Al-Karama” en 2011 !