in

Ramadan : une exception à la règle du couvre-feu pour la “nuit du destin“ examinée au Conseil d’État

La plus importante fête de la religion musulmane va commémorer, dans la soirée du 8 mai prochain, la nuit où le prophète Mahomet aurait reçu la révélation du Coran par l’archange Gabriel.

Le Conseil d’État accordera-t-il ce mardi 4 mai après-midi une exception à la règle du couvre-feu aux musulmans pour qu’ils puissent célébrer « la nuit du destin » dans la soirée du 8 mai? Rien n’est assuré mais la Grande Mosquée de Paris a déposé un recours juridique auprès de la plus haute juridiction de l’État tant cette fête est importante aux yeux de l’islam. Un feu vert accordé par le Conseil d’État à l’islam ne passerait toutefois pas inaperçu dans le contexte actuel.

(….)

Publicité
Publicité
Publicité

Dans sa requête, la Grande Mosquée de Paris ne demande toutefois pas une nuit entière de prière mais une « dérogation nationale » qui donnerait la possibilité pour les musulmans qui le souhaiteraient d’aller à la mosquée pour seulement prier, pendant cinq heures, de 21 heures à 2 heures du matin car des activités caritatives et festives sont aussi prévues en temps normal. Chems-eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée précise au Figaro: « Sans réclamer la levée du couvre-feu pour toute cette nuit, j’ai proposé une exception de cinq heures, limitant l’aspect spirituel et les prières, dans le strict respect des règles sanitaires. »

Ce responsable musulman avait d’abord formulé cette demande auprès du ministre de l’intérieur, le 21 avril. Il reçut une réponse négative du gouvernement 28 avril au motif que les risques sanitaires étaient encore trop élevés pour accorder une telle dérogation. D’où son recours au Conseil d’État.

Le Figaro

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Pour ma part cette demande est irréfléchis dans le contexte actuelle.
    Tout est bon pour comparée et tout ce qui touche a l’islam est suivi a la loupe.
    On va dire encore  » Voila encore pour les musulmans et les pauvres qui tiennent un bar ou un restaurant et bien Niet  »
    La Mosquée de Paris c’est un peu le grand bond dans une chaussure noire .
    Il ne peuvent s’empêcher de faire des gaffes ou le silence serait préférable.
    Oui je répète une connerie sans nom.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Les dix derniers jour du mois de Ramadan ou comment s’exercer à la quête d’excellence?

Kamel Boudjahlat tête de liste à Belfort: “J’ai infiltré le RN pour créer le buzz et inviter les gens à s’engager“