in

Netanyahou prétend qu’Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs

Comment attiser la haine sur les musulmans ? Le Premier ministre Benyamin Netanyahou donne l'exemple dans une distorsion historique (vidéo ci-dessous). Pendant un discours devant le 37e congrès sioniste, il affirme que « Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs à l'époque, il voulait seulement les expulser. » Il impute l'idée de la « solution finale » au Grand Mufti de Jérusalem, Mohammed Amin al-Husseini, quand ce dernier aurait expliqué au chef nazi en 1941 : :

« Si vous les expulsez, ils vont tous venir ici (en Palestine) ». « Alors que devrais-je faire d'eux ? », a demandé Hitler. « Brûlez-les », lui a-t-il répondu. »

L'hypothèse de Netanyahou a provoqué un tollé. Yitzhak Herzog, le président du Parti travailliste, chef de l'opposition et de l'Union sioniste, a protesté sur sa page Facebook :

« Il s'agit d'une distorsion historique dangereuse. Je demande à Netanyahu de corriger ses déclarations qui minimisent l'Holocauste, le nazisme et le rôle d'Hitler dans la terrible catastrophe de notre peuple. »

En 2012, le Premier ministre israélien tint une supposition similaire en qualifiant le Mufti comme l'un des principaux architectes de la solution finale. Supposition rejetée par les historiens de la Shoah.

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Du moment que l’islam et les musulmans sont devenus un paillasson sans qu’aucun chef d’état musulman ou arabe ne daigne avoir un semblant de dignité pour riposter et corriger les allégations que profèrent depuis maintenant des années, et toujours les mêmes, à l’endroit de l’islam et des musulmans. Ils ont une peur bleue de l’oncle sam et de ses protégés, si non le sort qui peut les attendre est vraisemblablement celui de Saddam et de Qadhafi. On n’est pas à une allégation près pour croire qu’on peut faire quelque chose contre ce sioniste. Nous sommes des lâches pour avoir laissé des lâches diriger le monde musulman. Nous le petit peuple, n’avons que nos yeux pour pleurer de lâcheté la lâcheté de nos lâches dirigeants. Le mal est devant nos yeux et nous sommes loin d’être cette communauté qui recommande le bien et qui combat le mal. Le voila le vrai mal, et il n’est pas celui du pantalon qui dépasse les chevilles ou celui des normes du voile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Régionales : la redoutable stratégie « séduction » du FN auprès des… musulmans

La LDJM porte plainte contre Nadine Morano et sa « France de race blanche »