in

Municipales 2014, entre victoire de l’abstention et percée du FN

Election après élection, gouvernement après gouvernement, elle fait la nique à la classe politique qui l’a toujours balayée d’un revers de main avec un mépris souverain, aussi longtemps que les ambitions personnelles des uns et des autres n’en étaient pas affectées, jusqu’à ce dimanche 23 mars 2014, où l’abstention record (38%), cette grande gagnante dont le succès se mesure à l’aune de la profonde désespérance sociale, s’est accompagnée de l’arrivée en fanfare du FN à l’échelle locale.

Si, hier soir, les flonflons frontistes de la fête résonnaient à Hénin-Beaumont, cette ville du Pas-de-Calais et laboratoire de Marine Le Pen, conquise dès le 1er tour par Steve Briois, de manière spectaculaire (50,26% des voix), certains autres QG se prenaient à rêver de leur grand soir en « Bleu Marine », notamment à Forbach, Avignon, Fréjus, Perpignan, Béziers ou encore Dignes-les-bains, là où les urnes ont parlé en faveur de l’alternative Lepéniste. Une alternative aux relents nauséeux, inimaginable avant celui qui a largement contribué à la populariser, le démagogue Nicolas Sarkozy, et que l’ère « Hollandiste » de toutes les désillusions a achevé de dédiaboliser, tous réussissant l'exploit de la  rendre respectable par rapport au triste spectacle de la décadence morale de la République.

En pleine débâcle, le parti socialiste subit une sérieuse déculottée à l’échelle nationale, les Français ne voyant plus la vie en rose depuis belle lurette. Marseille et la piteuse troisième place de Patrick Menucci (20,77%), devancé par le frontiste Stéphane Ravier (23,16%), et distancé par son ennemi juré, l’indéboulonnable Jean-Claude Gaudin qui arrive en tête avec 37,64%, est un exemple flagrant des claques cinglantes qui ont ébranlé les certitudes du chimérique gouvernement du changement. Sans parler de Paris, où le triomphe pré-annoncé d’Anne Hidalgo a été en demi-teinte, Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), contre toute attente, tenant la corde d’une courte tête, les jours qui viennent allant surtout célébrer la victoire des calculs de boutiquiers…

Au diapason de la France défiante envers ses représentants de la nation, la Seine-Saint-Denis, où le désenchantement est encore plus palpable qu’ailleurs, a brillé par sa désaffection des urnes, battant un nouveau record d’abstention (54,72%), même s’il est légèrement en-deçà du chiffre enregistré en 2008 (56,25%).

Alors que les électeurs des 40 villes qui composent ce département se sont majoritairement tenus éloignés des isoloirs, la multiplication des listes de gauche a pénalisé certains candidats, dont le maire PC sortant de Bagnolet, Marc Everbecq, qui n’obtient que 15% des voix, semé par la liste PS de Tony Di Martino et la liste FG conduite par Laurent Jamet, au coude à coude avec 20% des voix, à une voix d'écart. De son côté, Razzy Hammadi, député PS de Montreuil, a été défait par l’ancien maire Jean-Pierre Brard qui a fait son grand come back sur la scène locale, à la faveur du départ de la mairesse sortante Dominique Voynet, ne pointant qu’à la troisième place avec seulement 9% des suffrages.

Enfin à Stains, un candidat issu de la diversité, Azzédine Taïbi, tête de liste de l’Union de la Gauche, fait une percée notable, plébiscité par 49,57% des votants, tandis que le meilleur reste pour la fin, avec le faible écart (32,9%) qui sépare le maire Umpiste du Raincy, Eric Raoult, rattrapé par sa gestion peu recommandable et ses turpitudes, de son plus sérieux rival Jean-Michel Genestier (DVD) qui totalise 32,2 % et de Roger Bodin (DVD) 20,8 %. 

Dans ce tour d’horizon des municipales au coeur d'un Hexagone qui boude obstinément les urnes en signe de sa contestation silencieuse, si une citation pouvait illustrer cette énième déroute de notre classe politique qui se voile la face sur son propre délitement, ce serait bien celle de Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bobigny : le PCF et PS en plein dérapage anti-immigrés et anti-voile

Irruption des Femen dans un colloque dédié à l’islam à Berlin