in

Libye : Qui veut la peau du « général » pro-CIA Hifter ?

Le 11 décembre dernier, le « général » Khalifa Hifter est tombé dans une embuscade montée par la milice berbère de Zenten sur la route de l’aéroport international de Tripoli. Le coup ayant échoué, les agresseurs se sont dédouanés en déclarant qu’ils croyaient que le convoi militaire voulait les déloger de l’aéroport.

Le 15, à Tripoli : nouvelle « méprise » ! Saddam, un des fils du « général », a été pris pour cible par la même milice. Un de ses gardes du corps a été tué. Lui, blessé de quatre balles dans les jambes, a été arrêté et hospitalisé. Le doute n’était plus permis : « on » en voulait à la vie du nouveau chef d’Etat major libyen.

Les miliciens de Zenten s’attendaient-ils à ce que le « général » accoure au chevet de Saddam ? Le lendemain, 16 septembre, Belkacem, un de ses autres fils, est tombé dans une embuscade tendue sur le chemin de l’hôpital. Blessé dans la fusillade, il a été emmené au QG de la milice, près de l’aéroport.

La nomination, en novembre dernier, du « général » Hifter au poste de chef d’état-major libyen a du mal à passer. Elle n’a toujours pas été confirmée officiellement, sans doute parce qu’on le soupçonne – depuis l’assassinat du général Abdel Fattah Younès auquel il serait mêlé, avec Mustapha Abdeljalil – de vouloir s’emparer du pouvoir. Son insistance pour obtenir le désarmement des miliciens – estimés à 50 000 – et son refus de les intégrer dans l’armée – sous prétexte qu’ils sont indisciplinés – est troublante.

Craint-il que les thowars de Zenten et de Misrata lui barrent la route ? A ceux qui l’interrogent sur ses projets, le « général » répond qu’il n’a d’autre souci que de servir son pays. Quant à ses relations avec la CIA, motus et bouche cousue : Khalifa Hifter n’a, bien sûr, aucun contact avec des services secrets étrangers. A d’autres…

France Irak Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Egypte : des manifestants bastonnés, lynchés, assassinés (vidéo)

Première édition réussie pour le le Salon International du Monde Musulman