in

Les plages de Gaza rendues inutilisables par la pollution

Les plages de la bande de Gaza sous état de siège vont être fermées au public dans les jours à venir à cause d’une sur-pollution résultant des contraintes imposées par Israël. C’est ce qu’a annoncé mercredi l’autorité environnemental de Gaza, qui précise que le niveau de pollution sur la côte de Gaza a atteint son plus haut niveau depuis plusieurs années.Cette autorité ajoute qu’avec ces niveaux de pollution, il devient impossible de nager dans la mer et que les poissons sont en danger.

« L’état de siège imposé par Israël, qui a d’abord diminué les réserves de carburant, cause maintenant le déversement de grandes quantités d’eaux pollués dans la mer. »L’autorité fait un appel pour que des mesures soient prises pour empêcher ces déchets de contribuer à une nouvelle crise sanitaire dans le territoire.

Gaza souffre sous un blocus qui pénalise les besoins les plus basiques de la population de 1,8 millions d’individus. Ce blocus s’est intensifié depuis que le Hamas a pris le contrôle du territoire en 2007.Bien que le Hamas ait gagné la majorité des sièges lors de l’élection de 2006, Israël le désigne en tant que groupe « terroriste ».

Proposition pour une voie maritime

En avril le gouvernement de Gaza a soumis une proposition à la Turquie pour la création d’une voie maritime qui relierait la bande de Gaza au monde extérieur. Une source gouvernementale a informé l’agence turque Anadolu : « Dans les jours qui viennent le gouvernement de Gaza contactera le gouvernement de la Turquie en vue de lui présenter une proposition rédigée par Euro-Mid, l’Observatoire pour les droits des hommes.

Pierre Krahenbuhl, Commissaire-Générale de l’Office de secours et de travaux des Nations Unis [UNRWA] a décrit ce blocus comme « le plus long de l’Histoire ».Les conditions de vie ont commencé à se détériorer rapidement après que l’armée égyptienne se soit attaquée au réseau de tunnels utilisés pour faire entrer en contrebande de la nourriture dans le territoire. Cette initiative a coïncidé avec la chute en Égypte du Président élu Mohamed Morsi. L’Égypte accuse le Hamas de violence en Égypte et particulièrement dans le Sinaï.

Rami Abdo, responsable d’Euro-Mid pour Gaza, constate que des efforts commencent à être faits en vue de créer une voie maritime pour connecter Gaza au monde.Il confirme que son agence avait bien présenté son projet au gouvernement de Gaza, et qu’il s’agit de contourner le blocus imposé sur le territoire. Gaza dispose déjà d’un port mais il n’est pas utilisable à des fins commerciales.

En 1994, les gouvernements de la France et des Pays Bas avaient contribué à hauteur de 43 millions de dollars pour la reconstruction du port. Alors que le projet aurait du se terminer en 2000, l’éclatement de la deuxième Intifada – et le blocus israélien – l’ont empêché d’avancer.

 

26 juin 2014 – Middle East Eye
Traduction : Info-Palestine.eu – Nadim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La spiritualité musulmane (vidéo)

Birmanie : le Dalaï-Lama condamne la nouvelle agression des moines bouddhistes contre la minorité musulmane