in

Les “Oscars du monde arabe” annoncés à Londres en février 2015

Oscarisé à Hollywood, césarisé à Paris, couronné par la palme d’or à Cannes, le septième art et sa moisson de récompenses vont bientôt inclure un nouveau prix de prestige à la gloire de la culture arabe, de sa production cinématographique et télévisuelle, s’inspirant des rituels immuables des grandes soirées de gala de l’usine à rêves ou à cauchemars, c’est selon, et surtout en fonction des stéréotypes qui la façonnent…

C’est à Londres que le concept des AFTVA Awards a germé, mûri, avant d’entrer dans sa phase concrète de réalisation, porté par des organisateurs britanniques qui ont mis les bouchées doubles pour être fin prêts à dérouler le tapis rouge en février 2015, sous les caméras du monde entier.

Promouvoir, soutenir et développer l’industrie du film et de la télévision au Moyen-Orient et à l’échelle planétaire, tout en célébrant chaque année ses talents émergents au cours d’une cérémonie de remise de prix appelée à devenir une vénérable institution, tels sont les objectifs prioritaires poursuivis par James Black, l’un de ses ardents promoteurs.

"Grâce à ces prix, nous nous engageons à promouvoir la culture arabe dans le monde entier et à resserrer les liens avec la communauté internationale du cinéma, afin de créer des synergies fructueuses. Nous avons l’ambition que ces prix soient, à terme, aussi réputés que les Oscars, ce sera en quelque sorte les Oscars du monde arabe", a-t-il expliqué avec enthousiasme.

Le cinéma occidental ne sera pas le parent pauvre des AFTVA Awards, puisque des distinctions spéciales lui seront décernées, parallèlement au prix "Lifetime Achievement Award", dédié à des œuvres humanitaires, qui honorera des récipiendaires arabes et occidentaux.

En attendant que soient dévoilés les premiers nominés, parmi lesquels se trouveront les futurs premiers heureux lauréats, l’aréopage de sages qui composera l’académie des AFTVA Awards est, lui aussi, en cours de sélection officielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chypre : la mosquée Tahtakale appelle de nouveau à la prière après 51 ans de silence

Tuerie de Bruxelles: “l’islam n’a rien à voir avec ces agissements” selon le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve