in

Le syndicat UNEF apporte son soutien à une de ses responsables victime d’un harcèlement sur Twitter

Dans un communiqué publié sur Twitter, le syndicat étudiant UNEF a condamné les « appels à la haine » lancés sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un reportage montrant l’une de ses responsables voilée.  “Si Maryam se fait attaquer, c’est parce qu’elle est une femme musulmane portant le voile, mais également étudiante avec des responsabilités syndicales”, affirme l’UNEF qui demande également “à ce que l’universalité de Versailles Saint-Quentin rappelle à ordre l’enseignant à l’origine de ce déferlement  de haine et prenne des sanctions”

43 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Certains, arguant du fait que le voile est obligatoire dans certains pays, voudraient le faire interdire en France. Dans l’idéal, le voile ne devrait être ni obligatoire, ni interdit. C’est ce qu’on appelle la démocratie et la liberté de conscience.
    Quant à la gauche, si elle refuse de s’allier avec les musulmans, elle sera condamnée à une dérive fascisante et à une disparition progressive.
    https://plus.google.com/117034698454722277462/posts/eUv7qKMZn1w

  2. @Titi

    Je ne projette pas de fantasmes nés du monde occidental. Lorsque des iraniennes risquent la prison en se dévoilant, elles ne sont pas des victimes de l’occident. Ce sont juste des femmes qui se libèrent, comme nous, en 68. J’emploie “Nous”, au motif que j’ai adhéré à ce mouvement. L’égalité hommes femmes n’est pas une spécialité occidentale. C’est un principe. Ce principe est intemporel, et non géographique. La femmes est elle inférieure à l’homme? Je ne pense pas. La femme doit elle se cacher, tandis que l’homme exhibe ad libitum sa pilosité mâle? (La barbe, obligatoire pour les croyants). Je ne le pense pas non plus.
    Religion ou archaïsme?
    La dernière fois que je suis allé en Bretagne, les femmes ne portaient plus de coiffes façon bigouden. Elles vont sans doute finir en enfer. Faut dire que Dieu déteste les poils de tête féminins. Une sorte d’allergie. Mais personne n’est parfait.

    • Patrice,c’est très gentille de votre part de vous soucier des femmes iraniennes et des femmes voilées en général.Mais je peux vous assurer qu’elles sont assez grandes pour décider par elles-mèmes de ce qui leur convient et n’ont nul besoin que vous soyez leur porte- parole.souciez-vous plutot des femmes de votre culture et de votre société occidentale qui est loin de constituer un exemple à suivre…

      • “votre société occidentale qui est loin de constituer un exemple à suivre”
        J’aimerais si c’est possible avoir le nom d’une société non occidentale qui est parfaite.
        Peut être les amish ??? mais le patriarcat y sévirrait durement parait-il ????…
        perso je donne ma langue aux chats !

      • @nacera
        si la société occidentale “est loin d’être un exemple à suivre” alors quelle serait selon vous, le modèle qui aurait votre faveur, en manière de société ?
        cordialement

    • @PATRICE
      Comparaison n’est pas raison.
      Le mouvement de “certaines femmes” iraniennes n’a rien à voir avec le port du voile des femmes au Maghreb ou en occident. Il ne s’agit certainement pas d’une libération à la mai 68 (Pseudo libération des enfants d’une classe bourgeoise qui faisaient leur crise d’adolescence). Pour ce qui est de l’Iran, il s’agit d’une partie de la classe bourgeoise (héritée du régime du Shah ou bourgeoisie comprador) qui se révolte contre un système politique religieux. Pour le coup cette dernière n’est pas religieuse, souvent athée, et vit les lois religieuses comme des contraintes, ce qui peut se concevoir.
      Pour ce qui est de l’égalité entre homme et femme, comme je l’ai déjà expliqué, l’islam a réglé le problème bien avant vous. Les hommes étant ce qu’il sont, et cela quelque soit la latitude, ils n’ont eu de cesse de dévoyer le message divin et d’imposer leur pouvoir sur la femme.
      Que vous pensiez que la femme soit l’égale de l’homme en droit, cela vous honore. Cela tombe bien nous aussi.
      Nous sommes tous créatures de Dieu, différentes dans notre constitution, complémentaires, avec des droits et des obligations. Égaux devant Dieu, nous seront différenciées par nos actes et notre foi.
      Pour ce qui est du comportement (habillement, nudité), vous pouvez pensez comme vous l’entendez mais de grâce, n’imposez pas votre manière de voir aux autres, faite donc preuve de tolérance. Soyez respectueux des grands principes du droit et de la déclaration universelle des droits de l’homme. Ne nous rabattez pas les oreilles avec ce que vous considérez comme étant une liberté alors que nous le considérons comme un dévoiement, une illusion, une tromperie.
      Pour ce qui est des bretonnes avec ou sans bigouden, je ne saurai vous dire, mais en tout état de cause, je suis sur que Dieu reconnaitra les siens.

  3. mohamed a 30 ans c’est par conviction religieuse ; a 20 ans aussi mais il y a d’autres facteurs ;c’est l’age ou l’on se cherche! ce que je voulais dire c’est qu’on peut affirmer sa foi sans se sentir proche de daech et autres demons de l’enfer….les jeunes filles que je cotoie veulent qu’on respecte leur foi mais aiment la France; elles ne s’enfuient pas en poussant des cris d’orfraie quand elles voient des croix contrairement a certains “athegristes” qui meprisent leur propre culture!

  4. Pourquoi toujours choisir ces tristes couleurs maronasses, verdâtres, jaunâtres, quand ce n’est pas le noir complet ?
    Un peu de gaieté mesdames ! Le voile vous protège de toute façon de la concupiscence des hommes.

  5. Énième mouture de l’hystérie française contre les les citoyens musulmans de condition postcoloniale, sans parler du détournement grotesque et idéologique de l’esprit et de la lettre de la loi de 1905 sur la séparation de l’État et l’Église (le mot “laïcité” n’apparaît pas une seule fois dans le texte de cette loi!).

    • Quelle ignorance de l’histoire !
      et d’oublier ou d’ignorer ou le feindre par intolérance que pendant la 1er Mondialisation celle correspondant à la colonisation : il y avait une autre colonisation que l’externe : l’interne !
      Ils oublient que dans l’hexagone lui-même les populations ouvrières issues des populations rurales pauvres (journaliers) y étaient exploitées sans scrupules.
      En littérature française c’est Germinal de Zola, en Angleterre il y a eu Dickens !
      Les exploités de cette colonisation intérieure se sont aussi eux-même décolonisés (par la lutte sociale parfois violente) un peu plus rapidement que les exploités de la décolonisation extérieure mais finalement pas très longtemps avant !

    • L’ hysterie, est de quel coté ?
      N’est ce pas hysterique, de vouloir imposer a un peuple, un truc dont il ne veut pas ?
      En France, les curés, et les bonnes soeurs, a par quelques exeptions, ne portent plus de tenus religieuses, depuis deja bien longtemps. Est ce que le fait de porter ou pas un voile, vous rapproche ou vous éloigne de Dieu ?
      Je viens chez vous, et vous impose de manger du porc, vous refusez, je vous traite d’ hysterique, soyons un peu serieux !
      Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voudriez pas que l’on vous fasses.
      Ce voile, nest que la proue d’ une politique qui ne dit as son nom, la preuve en est, c’est que vous faites en general, porter votre étendard, par vos prises de guerre, les converties.

      • Qui donc, vous a imposé quoi que ce soit? Ce n”est pas de l’hystérie, apparemment c’est de la paranoïa.
        “Nous” ferions porter le voile aux converties! Dans quel but? Mystère.
        Ce n’est plus de la paranoïa, c’est du délire.
        De quelle guerre parlez-vous? toutes ces personnes sont françaises et bien paisibles.
        Ah! complotisme quand tu nous tiens.
        Prenez donc une bonne tisane, une bouillotte bien chaude et au lit. Ça vous passera, demain vous n’y penserez plus, ou alors il faudra consulter.

      • “N’est ce pas hysterique, de vouloir imposer a un peuple, un truc dont il ne veut pas ?” Des musulmanes vous ont imposées le port du voile ? Elles ne se l’imposent qu’à elles-mêmes. C’est classique chez les fachos ce type de commentaire.
        “En France, les curés, et les bonnes soeurs, a par quelques exeptions, ne portent plus de tenus religieuses, depuis deja bien longtemps.” Faux, il existe beaucoup de bonnes soeurs qui portent encore le voile.
        “Je viens chez vous, et vous impose de manger du porc, vous refusez, je vous traite d’ hysterique, soyons un peu serieux !
        Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voudriez pas que l’on vous fasses.” idem plus haut : mensonge classique chez les fachos. C’est vrai que chez les fachos le mensonge est une vertue. La plupart de celles qui portent le voile ont dans leur familles (soeurs, cousines, …) ou parmi leurs amies des femmes qui ne portent pas le voile et ne leur imposent pas, et elles chercheraient à l’imposer à cheyenne12 la facho ? Vous vous foutez de qui ? Qui croyez-vous berner ? Vous arrivez encore à vous regarder dans une glace avec tous vos mensonges ?
        “Ce voile, nest que la proue d’ une politique qui ne dit as son nom, la preuve en est, c’est que vous faites en general, porter votre étendard, par vos prises de guerre, les converties.” Encore l’anathème ? A c’est vrai j’oubliai le mensonge = vertue chez vous les fachos.
        Ce qui est intéressant c’est que les fachos vous vous rendez tellement compte que votre idéologie ne vaut rien que vous vous sentez obligés d’utiliser les mensonges pour essayer de convaincre.
        Ça en dit long sur le peu respect que vous avez envers vous-mêmes.
        Bonne soirée.

      • quand vous viendrez chez nous vous pourrez manger du porc à votre guise puisque votre religion ou votre laicité vous le permet; si vous étes chrétien vous pourrez aller à l’église et les églises sont nombreuses chez nous,elles sont d’ailleurs plus belles et plus pittoresques.Chez vous ,les personnes que vous avez accueilli ont le droit aussi de se vétir comme bon leur semble.elles ne transgressent pas vos lois et n’imposent à personne leur façon de s’habiller.Si leur habillement vous dérange,alors le problème est en vous car vous essayez d’imposer votre vision et vous croyez détenir la vérité absolue.Elargissez votre champ de vision et regardez autour de vous;vous verrez qu’il n’y a pas de standardisation humaine mais qu’il y a des gens avec d’autres cultures et avec une autre façon de penser,avec d’autres philosophies ,avec d’autres religions.Vous mème n’ètes identique à aucun autre ètre humain mème pas à votre propre frère;alors pourquoi voulez-vous que les autres vous ressemblent?

      • cheyenne12

        Le ramassis d’imbécilités que vous pondez correspond exactement à la situation coloniale. Bizarre, non? Vous avez passé 132 ans en Algérie, vous y avez apporté la consommation de porc, la production de vin, la construction de cathédrales, et, au passage, les “indigènes” étaient privés de tout droit élémentaire. En quoi cela ressemble-t-il, de prés ou de loin, à la situation française de l’immigré et ses descendants, brimés, humiliés, qui ne demandent qu’à être traités avec les mêmes droits que les autres citoyens? Personne ne vous demande de faire montre de modestie vestimentaire ni de manger halal: sur quelle planète parano vivez-vous?

        Enfin, le fait que vous soyez hors sujet (la question de la laïcité ici), démontre que vous n’avez aucun argument véritable à proposer sur la question. Comme d’habitude avec la beauferie islamophobe.

  6. La liberté de conscience et de religion en France trouve son origine dans la loi (la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905) les principes fondamentaux à la base de notre constitution (La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789), des textes européens (la Convention européenne des droits de l’homme) et internationaux (La Déclaration universelle des droits de l’homme).
    La liberté de cette jeune fille est garantie par l’ensemble de ces textes. Certains esprits chagrins pour ne pas dire plus (Laurent Bouvet du Printemps républicain) s’inquiètent que celle-ci ait une responsabilité syndicale dans le mouvement étudiant. Cette étudiante à eu mandat dans la tenue vestimentaire actuelle, elle a été élue pour ses compétences et non, comme insinué, par un noyautage islamiste du syndicat de gauche. Le complotisme ne marche pas que dans un sens visiblement.
    Il semble que leurs esprits malades ne puissent envisager qu’une jeune fille voilée ait une pensée structurée, sociale, emphatique, politique., que celle-ci puisse être considérée comme la meilleure représentante par ses collègues pour défendre ses droits et ceux de ses collègues.
    Il est certain que cela doit déranger le modèle de société que veulent imposer ces soi-disant démocrates et apprentis Fachos que sont les partisans laïcistes du Printemps républicain.

  7. les jeunes filles de cet age portent plus un foulard par revendication identitaire que par integrisme religieux ;c’est un age ou on s”affirme par l’apparence; j’en connais pas mal et elles sont tres sympas;j’ai une etudiante qui vien d”algerie et qui en porte; elle est adorable et tres elegante aussi d’ailleurs:; en fac c’est autorisé donc cette jeune fille a le droit de le porter;

    • “les jeunes filles de cet age portent plus un foulard par revendication identitaire que par intégrisme religieux”. Ni l’un ni l’autre, c’est pour la plupart par conviction religieuse. Je comprend que cela peut-être dur de l’admettre pour vous.

      • +Mohammed
        Arrêtez de parler au nom de toutes les femmes qui portent le voile ! Il y a presque autant de raison qu’il y a de femmes qui le porte.
        Il faut juste savoir “écouter”.

  8. Dans la tradition chrétienne qui s’est imposée progressivement depuis le baptème de Clovis (vers 496) dans l’hexagone cette coiffure inesthétique correspond à celle des nonnes qui ont fait le vœu de chasteté pour se consacrer uniquement à Allah et non pas se consacrer à des maris et des enfants.
    Elle signifie pour beaucoup de chrétiens j’appartiens à Allah et à personne de ce monde.
    L’épigénétique peut expliquer cette irritation par les 1500 ans d’imprégnation à ce que j’explique ci-dessus.
    En ce qui me concerne pendant mes années d’activités professionnelles (années 60) en Algérie dans une contrée montagnarde chez des personnes humbles je n’ai jamais vu ce type de coiffe triste aux couleurs monacales mais des coiffes beaucoup plus esthétiques. Les cheveux étaient rarement complètement cachés
    Ce puritanisme affiché par des personnes qui ne sont pas des “nonnes”peut être, même inconsciemment, un affichage communautaire provocateur.
    Bref au-delà des raisonnements simplistes il y a peut être des raisons profondes à ces attitudes pouvant paraître critiques.

    • Que vous soyez contre ce type de coiffe pour raison esthétique ou autre, grand bien vous fasse, mais par pitié ne prenez pas justification de votre expérience montagnarde en Algérie.
      Vous voulez nous faire croire que les populations les moins éduquées, réduites à un état de “clochardisation par la colonisation” (Voir l’ethnologue Germaine Tillion) et d’une acculturation de 132 ans sont les populations étalon en matière de pratique de l’islam. Ces pauvres gens avaient des besoins beaucoup plus basiques à résoudre avant de penser à leur salut dans l’au delà.
      Pourquoi ne prenez-vous pas le cas des algéroises couvertes de leur “Haïk”? : https://www.youtube.com/watch?v=j9LAaz8k1Ag
      C’était la pratique en Algérie dans le passé.
      En quoi le port d’un voile est-il provocateur? Je suis interloqué par ce type d’affirmation.
      Visiblement vous avez besoin d’une analyse mon pauvre ami, il semble que votre voyage en Algérie ne vous ait rien appris.

      • 1-Le “haïk” était essentiellement une marque “bourgeoise”, il fallait conserver un teint de lait, celles qui venaient me consulter en portaient de … très transparents … toujours des femmes de gens aisés voir riches.
        Le haïk n’a pas les teintes affreuses vues ci-dessus.
        Vous parlez de façon assez méprisante de “ces pauvres gens”
        Ces pauvres gens étaient beaucoup plus évolués que vous ne le pensez, ils m’ont appris beaucoup !
        Ils avaient résisté contre une administration et une armée moderne avec au début des fusils de chasse !. Tout mon environnement était constitué des rescapés du maquis du Colonel Amirouche.
        2-Les “convertis” ou “nouveaux musulmans” lorgnent plus théologiquement parlant vers le Wahhabisme que les musulmans issus d’une culture familiale musulmane ancienne. Minoritaires convertis imposent par leur violence symbolique ou réelle des mœurs ayant peu en commun avec le Maghreb.
        Ils ont imposé à une masse pussilanime l’idée que cette coiffure est normale, c’est l’une des réussites idéologiques de l’idéologie issue du Machrek.
        Mais au fait les gens issus de 1500 ans de culture chrétienne peuvent-ils avoir un autre ressenti par rapport à ces coiffures qui pour eux rappellent les nonnes ?
        Comprendre les autres serait le début de la sagesse ? non ?
        Attention danger, la compréhension ne peut pas être à sens unique.

        • On est d’accord mais que dire.
          “””Mais au fait les gens issus de 1500 ans de culture chrétienne peuvent-ils avoir un autre ressenti par rapport à ces coiffures qui pour eux rappellent les nonnes ?”””
          Imaginons que la réforme de l’Eglise se fasse et que les nonnes rejoignent la société en se mariant avec des prêtres tout en gardant leur église. Ne serait-ce pas la continuité de 1500 ans d’histoire. Quelle différence au final ? Avoir des prêtres et des soeurs qui étudieraient avec moi, je trouve ça cool perso. Je les aime bien moi. Quand je les vois ou discute avec eux, j’ai toujours reçu que des bonnes ondes. Les connaître mieux ne peut être qu’enrichissant.

          • “Ne serait-ce pas la continuité de 1500 ans d’histoire. Quelle différence au final ?”
            Pour l’instant il y en a une différence fabriquée par le phénomène biologique expliqué par l’épigénétique … il faut sans doute quelques générations pour changer ces phénomènes biologiques
            Mais il se passe dans la religion catholique la même chose que dans la musulmane : elle devient elle aussi une religion de “nouveaux convertis” pour l’instant concernant les catholiques avec moins d’attrait pour la violence symbolique (coiffes, prières de rue) et encore moins sanguinaire ….
            Les croyants par tradition des religions restent majoritaires mais “largués”.
            Même phénomène pour la religion juive depuis 1948 !

          • Faux. Votre assertion ne tient pas debout et ne fait l’objet d’aucune statistique éprouvée concernant les convertis. Cela tient de l’incantation ce que vous avancez. Vous semblez confondre les différentes lectures d’un phénomène. Il y a le mouvement d’idéologies violentes en parallèle, il ne faut pas l’oublier tout le monde est touché. Les USA qui en sont les créateurs par excellence sont des évangélistes néo-cons. Alors arrêtez avec le concours du moins violent, c’est con comme analyse. On y reconnait d’ailleurs bien la fabrique des anciens croisés (indigents et criminels pour la plupart).
            Quant à l’épigénétique (encore faudrait-il comprendre ce terme correctement), on pourrait avancer (pour suivre votre raisonnement) qu’elle pourrait au contraire pousser plus rapidement à l’acceptation en s’appuyant sur les similarités. Un italien est épigénétiquement méditerranéen (avec des différences certes mais beaucoup plus de similarités), votre théorie tombe à l’eau très vite. Rien à voir avec la biologie mais plutôt avec la psychologie et l’idéologie imposée.
            Pour être clair, si on veut on peut.

          • @Philoderme

            Que vient faire l’épigénétique dans cette affaire? Quels sont les gènes dont l’expression est augmentée? Ou réprimée?
            Je ne dis pas que c’est impossible, mais il faudrait étayer votre hypothèse, ne serait-ce que pour éviter de renouer avec la thèse stalinienne, lequel pensait que le communisme pourrait devenir héréditaire.
            Bien entendu, ses chercheurs l’ont suivi sur ce terrain, pour éviter d’être fusillés.
            Actuellement, les phénomènes épigénétiques avérés sont en relation avec l’alimentation. Les comportements sont pour l’instant hors sujet. Mais pourquoi pas? Encore faudrait-il comprendre un peu mieux, pour commencer, la relation entre gènes et comportement, qui est à ce jour mystérieuse. Je ne dis pas qu’elle n’existe pas. Je dis juste que ses modalités sont encore mal comprises.
            Bref, vous allez un peu vite.

        • La formule “ces pauvres gens” est l’exacte situation de cette population. Il n’y a aucun mépris dans celle-ci. Je me vois mal stigmatiser mes congénères du fait de leur état social. Il n’y a aucune honte à être pauvre ni aucune fierté à être riche.
          Je suis désolé le Haïk n’a jamais été le vêtement des gens riches. Il était porté par tout un chacun. Pour les couleurs , désolé, je n’ai pas d’argument, c’est imparable.
          Franchement quelle violence symbolique pourraient imposer les minorités converties? Etes vous sérieux lorsque vous apportez cet argument? Ils sont à peine 100 000 en France et c’est méconnaître complètement les relations entre eux et la communauté musulmane d’origine immigrée pour affirmer une telle contre-vérité.
          Vous devez beaucoup leur en vouloir pour leurs attribuer tous les maux de la terre.

          Effectivement,la compréhension les autres n’est pas à sens unique. Je suis né en France il y a 60 ans, je pense, je rêve, je m’exprime en français et en patois qui dit mieux. Je suis français.
          Et vous qu’avez vous fait pour me comprendre?

          • 1-Les villages (ou les corons) de la France des années 50 n’avaient pas beaucoup plus de confort de vie que les villages algériens que j’ai connu dans les années 60. Je n’y ai pas été très dépaysé !
            Les ouvriers en France ont subi une exploitation éhontée comparable à celle qui se déroulait en même temps dans les pays africains. Ils étaient victimes “eux aussi” d’un système colonial mais interne aux pays européens dont la France. Ils constituaient une masse de “pauvres gens” comme vous dîtes !
            les damnés de la Terre ….
            Vous ne reprenez pas cet argument car vous désirez draper sans concurrence dans la victimologie une seule communauté .
            2-Les photos de femmes défilant et portant le haïk à Alger dans les années 60, sans doute dans les rues autour de la Grande Poste, ne représentent pas une tenue très répandue des femmes en l’Algérie. Il s’agit probablement de manifestations politiques (FLN ?) et sans doute déjà un début de prise en main religieuse du Maghreb.
            3-Je pense que vous n’avez pas saisi le concept actuel de “converti”.
            Un converti peut être issu d’une autre religion (seul aspect que vous imaginez me semble-t-il), mais il peut être issu aussi, et c’est le cas le plus fréquent, d’une famille ne pratiquant pas sa religion d’origine, ou n’en pratiquant éventuellement que le aspects festifs ou sociaux (type de converti que vous n’avez pas envisagé me semble-t-il).
            Quelque soit la religion les “convertis” sont plus actifs et sont persuadés d’avoir tout compris et d’être de meilleurs pratiquants que les autres … certains peuvent basculer dans l’intolérance dopés par les idéologie venant du Machrek.
            4-Et vous qu’avez vous fait pour me comprendre? rien je ne vous connais pas … j’ai fait, à une très petite échelle, un peu pour aider l’Algérie nouvellement indépendante en manque dans certaines professions.
            Manque qui n’a pas empêché certains diplômés de déserter illico leur pays fraîchement indépendant.

          • Que les ouvriers en France aient subi une exploitation éhontée dans les années 50 et 60 ne fait pas l’ombre d’un doute.Que les corons soient inconfortables je n’en disconvient pas, d’autant que je suis originaire du Nord. Mais cela est sans commune mesure avec la situation d’un indigène algérien réduit, je le répète à l’état de “clochardisation” ne pouvant subvenir aux besoins primaires de sa famille (voir rapport de l’ethnologue Germaine Tillion en 1957) En 1962, 80% de la population algérienne était analphabète dans une république ou l’enseignement était soi-disant gratuit et obligatoire.
            Cela ne gomme pas l’injustice dont ont été victimes les ouvriers français, dont faisaient d’ailleurs partie nombre d’immigrés algériens, mais cela la différencie. l’injustice dont étaient victime les algériens était un apartheid
            vécu dans leur propre pays. Identifier les maux n’est pas les nier d’autant que bien souvent les immigrés ont été victimes des 2 injustices. Vous faites référence aux “damnés de la terre” de Franz Fannon, si vous l’avait lu vous savez donc que l’état de colonisé succède celui de l’esclave et précède celui de prolétaire.
            Pour ce qui est du Haïk, je vous le répète c’est la tenue traditionnelle en Algérie et dans la partie oriental du Maroc. Je vous remets le lien youtube que vous n’avez pas regardé.
            https://www.youtube.com/watch?v=j9LAaz8k1Ag
            Pour la notion de converti je n’ai effectivement pas intégré les “Born again” musulmans. Vous voudrez bien excuser mon manque de sagacité (lol). De ce point de vue, l’acculturation de 132 ans dont a été victime la population algérienne a largement entamé leur pratique religieuse (Elimination des élites religieuse, de l’enseignement de la langue arabe, développement du maraboutisme, etc…). La découverte de leur liberté nouvelle ne s’est pas faite sans mal (mouvement islamiste et 10 ans de guerre civile). On peut se poser la question de savoir si les soubresauts que connait la communauté musulmane ne correspond pas à un renouveau de la foi.
            Pour ce qui est de l’intégrisme, je pense que ce n’est qu’un des multiples courants qui traversent notre communauté. Il touche de la même manière convertis et ceux ayant des parents musulmans, sans le garde-fou d’une famille et d’un environnement protecteur.
            Le fait que vous ayez aidé, a votre niveau, un pays en voie de développement vous honore.
            Puis-je suggérer que le travail de nos parents dans les conditions que vous savez pour un pays en développement (la France) les honore tout autant?

          • à titi 16 mai 2018 à 12 h 24 min
            “Que les ouvriers en France aient subi une exploitation éhontée dans les années 50 et 60 ne fait pas l’ombre d’un doute.”
            Mais que non ! De l’ouverture prpogressive des grandes industries (mines, fonderies etc) vers les années 1830 à leur fermeture progressive dans les années 1960 ! direction la Chine !
            Mes ancêtres bouseux (journaliers ruraux) ont été colonisés à la même époque que les vôtres.
            Cela explique que beaucoup ne comprennent pas votre tendance à la victimisation.

          • A Philodeme 17 mai 2018 à 15 h 22 min
            Il ne s’agit pas de victimisation, je n’ai été victime de rien. Il s’agit d’histoire.
            Vous voulez faire croire que l’état de prolétaire est semblable à l’état de colonisé. Comme je vous l’ai fait remarqué cet état succède celui d’esclave et précède celui de prolétaire. Ce dernier est un état de relégation certes, mais tout de même, largement préférable à celui de colonisé. En effet ce dernier était corvéable à merci et ne bénéficiait pas de la protection du droit du travail. Il percevait une obole en tant que salaire quand celle-ci était versée car il pouvait la percevoir en nature (humiliation ultime). Bien entendu pas de droits sociaux, sécurité sociale ou allocation familiales.
            A moins d’une mauvaise foi évidente je ne comprend pas votre entêtement.
            Il est vrai “qu’on ne saurait faire boire un âne s’il n’a pas soif.”

        • “1-Le “haïk” était essentiellement une marque “bourgeoise”, il fallait conserver un teint de lait, celles qui venaient me consulter en portaient de … très transparents … toujours des femmes de gens aisés voir riches.” Totalement faux. je suis d’origine Algérienne et toute les femmes de ma famille portaient le Haik. Il s’agissait de gens qui habitaient dans la campagne de la région de Maghnia, pas du tout des bourgeois. Vous délirez complètement ! Je n’arrive sincèrement pas à comprendre pourquoi les gens comme vous, parce qu’ils sont contre quelque chose se sentent obligés de mentir pour argumenter. C’est dingue !

          • 1-Je n’ai évidemment pas eu l’expérience de toutes les régions d’Algérie, pas le temps … aucune ballade touristique et beaucoup de boulot !
            2-L’époque était à l’utopie.
            L’utopie tiers mondiste ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Tiers-mondisme ) qui pensait que la colonie nouvellement indépendante allait se développer jusqu’à égaler et dépasser l’ex pays colonisateur en terme de développement social et économique.
            Certaines femmes parfois ex combattantes jetaient sans doute leur voile de soumission patriarcale par dessus les minarets ! Donc moins de « bonnets » dans le champ de vision !
            NB 5 commentaires seulement pour le sujet concernant sur ce site Djouher Akrour
            Ce fut très bref cet espoir de dépasser au niveau civilisation l’Occident !mais que l’utopie était belle !
            Cette utopie de jeunesse de la décolonisation nous aveuglait, les vers étaient pourtant déjà dans le fruit … nous ne les voyions pas … déjà fuite/désertion des diplômés vers l’Europe, installation progressive de la dictature militaire etc. on connaît la suite.
            Retour en 2018, changement d’utopie et donc retour aux mirages civilisationnels et théologiques des déserts.

      • “En quoi le port d’un voile est-il provocateur? Je suis interloqué par ce type d’affirmation.”

        C’est quand même le but. Dans les années 70, c’était les cheveux longs et le costume de clochard. Plus tard, on est passé aux piercings et aux coiffures de Hurons. Aujourd’hui, c’est le déguisement en bonne sœur, ou en Vierge Marie, libre à vous d’interpréter.
        Quand j’étais gamin, et hippie, je ne me suis jamais offusqué des insultes des bien pensants. Quand on arbore une tenue destinée à emmerder autrui, on est conscient de ce que l’on fait.
        Bien sûr, les choses sont bien différentes dans les pays comme l’Iran, où les femmes risquent dix ans de cabane en ôtant leur voile. Peut être que le profil psychologique des” dévoilées” iraniennes est au final assez proches de celui des voilées de l’université. Les jeunes aiment bien dire merde à la société. Il ne faut pas s’en formaliser.
        Il n’en reste pas moins que la symbolique attachée au voile est affligeante. Mais si c’est le but, je n’ai rien dit.

        • Entre la police des moeurs qui voile et la police des moeurs qui dévoile, je préfère n’avoir aucune préférence sinon pour la police qui va fait son travail là où c’est nécessaire en laissant les femmes libres tranquilles.

        • Rapprocher la tenue hippie du port du voile est une une grave erreur d’analyse. Les hippies en question (Peace and Love) ont fait les pires Va-t-en guerre capitalistes des années 90 et suivantes, et les pires fachos des années 2000 (Il suffit de voir le résultat des élections dans toute l’Europe). Les jeunes filles qui porte le hijab ne le portent pas pour “emmerder le monde” (préoccupations de petits bourgeois), car ça leur coûte très cher. La grande majorité le font par conviction. Elles ne s’amusent pas. Je pense que le fait d’être religieux, croyant vous dépasse, et vous n’arrivez pas à conceptualiser ce que cela implique. J’en suis désolé pour vous.
          Le fait que vous jugiez la symbolique du voile affligeante n’est que le corollaire de votre analyse que j’éviterai de qualifier.

          • Titi, ce qu’il faut comprendre chez les gens qui ne supportent pas le voile, c’est qu’ils s’inventent des raisons, par rapport au port du voile, qui leurs conviennent et leur plaisent. Vous n’en entendrez jamais un qui vous dise que c’est par conviction religieuse. Ça leur ferait tellement mal de l’admettre qu’ils ont besoin de se rassurer en se mentant à eux-mêmes (et aux autres). De toute façon, ils peuvent inventer tous les mensonges qu’ils veulent, ils ne trompent qu’eux-mêmes.

          • Salam Mohammed,
            Je te rejoins, il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.
            Le monde est petit, je suis moi-même originaire de Maghnia. Je confirme complètement ton précédent message sur le Haïk.

            Je souhaite un Ramadan karim à toi et à tous nos coreligionnaires.

          • Je ne vois pas bien ce que la religion pourrait avoir à faire avec un costume, au demeurant dévalorisant pour la femme. Je note d’ailleurs le fait que les femmes du Moyen Age se voilaient, quelle que soit leur religion, et que ça avait plus à voir avec le système patriarcal qu’avec la foi.
            Les femmes françaises n’ont d’ailleurs obtenu qu’en 1945 le droit de vote, et celui d’ouvrir un compte en banque, de voyager sans l’autorisation de leur mari, etc, etc
            (Avant 1945) “Après l’école primaire, les garçons allaient en apprentissage ou faisaient des études. Les filles faisaient le plus souvent l’école ménagère, l’important étant de former de bonnes épouses et maîtresses de maison. Une fois mariée, le rôle de l’épouse était de soigner son mari pour qu’il reste en bonne santé dans le but de pouvoir rapporter un salaire à la maison. C’est ainsi que la ménagère attribuait à son mari le plus gros morceau de viande lors des repas puis venait les garçons et ensuite les filles. Il ne restait à la maman que les miettes. (Lorsqu’il y en avait).”

            Bref, j’ignore si Dieu a demandé à la femme de se transformer en objet pondeur, mais il se trouve que toutes les sociétés archaïques font de même. Pourtant, l’archaïsme ne fut pas toujours la marque de l’Islam. Mais ça demeure la revendication des femmes voilées.
            Etonnant, non?

          • Les occidentaux ont la manie de projeter leurs fantasmes sur les autres peuples. Ils ont tendances à interpréter, à l’aune de leurs névroses, les particularités et comportements de ces derniers.
            Voyez-vous cher Patrice “ce costume” est semble t-il dévalorisant chez vous mais valorisant chez nous. Le fait de se dénuder pour tout et rien est valorisant chez vous, dévalorisant chez nous. Que voulez-vous nous n’avons pas les mêmes valeurs. Est-ce un bien? Est-ce un mal? je vous laisse juge.
            Je vous rappelle seulement qu’il a juste une cinquantaine d’années vous réagissiez comme nous. Qu’une partie de la population française actuelle, chrétienne en l’occurrence, conserve ces mêmes valeurs .
            Que s’est-il donc passé lors de ces cinquante dernières années?
            La seule différence entre vous et nous est que nous n’avons aucune prétention à diriger les mœurs de vos femmes alors que les mœurs des nôtres vous obsèdent.
            Libre à vous de qualifier notre communauté de patriarcale, nous l’assumons.
            Mais cela n’a rien à voir avec le port du voile qui est une obligation religieuse.
            Le patriarcat existe sans l’aide de la religion et sans se soucier des frontières tout autour de la méditerranée.
            L’islam a combattu le patriarcat et a même émanciper les femmes voyez-vous? Étonnant n’est ce pas? La femme avait pleine capacité juridique dès 622, elle avait droit à un patrimoine, à l’héritage, de diriger une affaire, d’ester en justice sans se soucier de l’autorité de son mari. La femme française était un incapable majeur jusque dans les années soixante comme l’est un trisomique ou une personne « dans l’impossibilité de pourvoir seule à ses intérêts ». Elle a du attendre 1965 pour pouvoir exercer une profession et ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation du mari.
            Autre temps autres mœurs.
            Pour le droit de vote, la femme française a du attendre 1944. Je ne vous ferai pas l’injure de préciser que pour nous “indigènes”, le droit de vote n’était pas envisageable même en rêve à cette époque, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. Cela a même valu à la population algérienne un saignée de 45 000 concitoyens.
            Nous sommes pleinement satisfaits de la fonction reproductrice de nos femmes. Il semble que cela vous gène un peu. Il est vrai, comme le dit un proverbe arabe que “Quand la poule pond, bien souvent, c’est le coq qui à mal au c..”.
            Voilà de quoi méditer.

        • Patrice ,Dieu n’a pas demandé a la femme d’ètre un objet pondeur mais c’est l’homme qui le lui a imposé comme il lui impose aujourd’hui d’ètre un objet sexuel.Hommage à toutes les femmes de toutes confession qui resistent à cet état d’objet sexuel et qui revendiquent leur statut de femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le jeûne comme remède à la ruine de l’âme (3ème partie)

Massacre colonial pour un « jour de gloire »