in

Le monarque saoudien reçu à la Maison Blanche

La présidence américaine, par la voix de son porte-parole Josh Earnest, a confirmé jeudi que le roi Salman d’Arabie saoudite franchira, le 4 septembre, le perron de la Maison Blanche, lors de sa toute première visite officielle en sa qualité de souverain du royaume pétrolier.

Cette première rencontre s'inscrit dans le cadre des efforts entrepris par Washington et Ryad pour tenter de resserrer leurs liens après une période de tension, liée principalement à l'accord sur le nucléaire iranien.

Les efforts communs des deux pays dans « la lutte anti-terroriste » ainsi que l’évolution des conflits au Yémen et Syrie figureront au menu des discussions, a précisé M. Earnest, en insistant sur l’importance du partenariat stratégique entre les Etats-Unis et l’Arabie saoudite que démontre cette visite royale.

Le roi Salmane, qui a accédé au trône à la mort de son demi-frère Abdallah en janvier, ne s’était pas rendu à un sommet organisé en mai à Camp David par le président américain pour tenter de rassurer les pays du Golfe, inquiets de l’influence croissante de l’Iran dans la région. Cette absence avait été interprétée en son temps comme un signe de mécontentement de Ryad devant la perspective de la conclusion d’un accord entre Téhéran et les grandes puissances occidentales sur le programme nucléaire iranien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des médecins de Gaza ont produit sur imprimante-3D un stéthoscope à un prix défiant toute concurrence

Royaume-Uni : un centre islamique va ouvrir ses portes en lieu et place d’un pub