in

Le métro de New York aux couleurs d’une campagne pro-palestinienne

Son habillage n’a rien de promotionnel, ni d’aguicheur, et c’est ce qui en fait toute sa singularité et sa force d’impact, une campagne pro-palestinienne, initiée par le «Comité de paix en Israël et en Palestine», (The Committee for Peace in Israel and Palestine), affiche en grand l’injustice criante qui frappe les territoires palestiniens dans le métro de New York.

Cette réalité révoltante se donne à voir sur des cartes géographiques, qui pour être pédagogiques n’en sont pas moins saisissantes, illustrant la perte de ces territoires entre 1946 et 2010. En guise de slogan, c’est une légende informative qui accompagne ces images, mais qui a la puissance de la plus percutante des accroches : "4.7 millions de Palestiniens sont classifiés par les Nations Unies comme des refugiés ».

Cette campagne, qui recouvre de ses posters 50 stations de métro de banlieues durant 30 jours, a mis en émoi la communauté pro-israélienne de Big Apple. Quand la propagande sioniste tire à boulets rouges sur la vérité qui n’est pas bonne à dire et encore moins à entendre, cela donne la réaction outrée de Dovid Efune, rédacteur en chef du journal Algemeiner destiné à la communauté juive, qui a donné la primeur de son indignation à la chaîne islamophobe par excellence FoxNews, qualifiant les posters de « délibérément trompeurs et inexacts », tout en appelant à les décrocher.

Loin de se laisser démonter, Henry Clifford, président-adjoint de l’association à l’origine de cette campagne, insiste sur la volonté de sensibiliser le plus grand nombre au contexte historique par trop méconnu d’une région meurtrie et défigurée. "Quiconque défie la véracité du contenu de ces cartes, est obligé d’en prouver la fausseté historique", a-t-il insisté.

Le rouleau compresseur de l’expansionnisme israélien qui réduit comme peau de chagrin  la surface des terres palestiniennes, tout en piétinant allègrement le droit international, n’est pas une vue de l’esprit, et comme s’est exclamé Henry Clifford à l'adresse de Dovid Efune : "La surface des territoires possédés par les Juifs a diminué ? C’est comme dire que la terre est plate ! Cette idée est tellement absurde qu’on ne peut pas y trouver une réponse raisonnable."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yusuf Ali, ou le récit d’une conversion au-delà des préjugés

Le Ramadan, une aubaine pour la France et la grande distribution