in

Le martyre d’un juste

L’Algérie vient de traverser une des épreuves les plus douloureuses de ces dernières années. L’innommable a été commis.

Maintenant que les institutions sécuritaires et judiciaires viennent de montrer au peuple les premiers éléments d’enquête, les tensions dans le pays sont appelées à s’apaiser. Chacun de nous se doit d’y participer.

Toutefois, le retour à la sérénité ne sera complet qu’après un jugement exemplaire de tous les responsables et leurs complices du martyre de Djamel Bensmaïl.

Publicité
Publicité
Publicité

La nation devra rendre hommage au défunt désormais érigé en repère dans la conscience collective et futur rempart devant la violence pulsionnelle et stupide.

La nation devra rendre également hommage au père du défunt, M. Noureddine Bensmaïl, qui a porté sur ses seules épaules le poids incommensurable de la responsabilité de la paix civile. Il devrait être décoré par le Président de la République de la plus haute distinction du pays.

La grande dignité et la maîtrise de soi des amis et de tous les concitoyens de « Jimmy » de la ville de Miliana et d’ailleurs, sont aussi à saluer pour leur grande retenue et leur courage et leur patience devant l’indicible souffrance infligée à l’un des leurs.

Publicité
Publicité
Publicité

Une fois les faits du crime extirpés des supputations, il restera à expliquer le pourquoi du comportement d’une foule transformée en meute meurtrière.

Il est important que les Algériens comprennent que le travail de sape qui a été opéré pour affaiblir l’Etat, les institutions sécuritaires et judiciaires, ne pouvait que les mener vers le désastre moral avec le risque d’un effondrement général. Il n’y a pas de doute que plusieurs agendas y travaillent.

Ceux qui, au nom des libertés, des droits de l’homme et de la démocratie, ont depuis des mois poussé à la désobéissance civile, ont fait l’éloge de toutes les dissidences, ont flatté la violence par leurs discours et leur comportement dans les lieux publics, sur les plateaux des chaines de télévision subversives ou dans les cimetières, portent une immense responsabilité dans les dérives de la foule.

De l’aspiration d’un véritable changement porté par le soulèvement populaire du 22 février 2019, nous sommes passés à la manipulation, à l’intransigeance radicale et à la folie de la foule, assimilée par certains à la souveraineté populaire ! 

Par ailleurs les discours suprématistes de l’extrême droite identitaire doivent être définitivement bannis. Les lynchages médiatiques dans les réseaux sociaux de tous les bords, sans exception, doivent être sévèrement punis. Enfin, aucun amalgame ne doit jeter l’opprobre sur toute une population d’une région à cause d’une minorité agissante. Les attaques injustes et racistes dont fait l’objet la Kabylie de la part de certains de nos concitoyens doivent être réprimées sans concessions.

Viendra le temps de l’Histoire pour que chacun aura à assumer la responsabilité de ses paroles et de ses actes. Les discours populistes et Che Guevaristes nous aurons coûté bien cher !

Publicité
Publicité
Publicité

Il faut dire également que l’Etat apparaît dans une faiblesse coupable. Les contradictions internes, l’accumulation des faits de mauvaise gestion, l’état déplorable de nos hôpitaux, la corruption… persistent à tous les niveaux. 

La défiance populaire, reste immense.

La réhabilitation de l’Etat passe par des changements profonds qui ne sont malheureusement pas encore au rendez-vous.

La reprise en main du pays, la sécurité des citoyens dans toutes les régions sans exception, l’application de la loi et des sanctions sur tout le territoire et contre ceux qui portent atteinte aux symboles de l’Etat remettront de l’ordre dans l’esprit d’une population qui ne ressent plus l’autorité de l’Etat et se disperse, peu à peu, dans une anarchie ingouvernable.

L’encadrement de la solidarité sans blocages bureaucratiques, la mise en œuvre d’une véritable politique de protection contre les conséquences du Covid-19, la véritable relance économique etc., sont des dossiers de première urgence pour redonner, de nouveau, un espoir aux Algériens.

Que Dieu protège cette nation dans ces moments si difficiles !

Soufiane Djilali
Président Jil Jadid

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Au vu de la tournure de l enquête , j ai peur que l état algérien ne se servent de cet événement pour culpabiliser et démanteler les organisations pro-kabyle comme l a habilement fait erdogan en Turquie , rappelez vous. Dieu seul sait nous verrons bien l évolution de ce drame . Ne crions pas au complot mais le nombre d arrestations a l’air de dépasser l ampleur de l enquête . Les accusations a l égard du Maroc et d Israël nécessite des preuves. L origine des incendies a très bien pu être causé par la négligence des citoyens qui ont l’habitude de jeter leur mégot sans se poser de question…

  2. Le peuple Algerien a également pris conscience qu’une autorité même faible est mieux que l’anarchie.
    Les Algeriens de par leur civisme ont tout de suite fait appel a la puissance public pour que le meurtre de Djamel Allahyarhamou ne soit traité comme un simple fait divers et soit ensuite oublié .
    Les réactions voir les discours racistes même s’ils ont existaient sont toutefois restés très minoritaire et nous devons nous en réjouir.
    La solidarité pour la kabylie a été complète et toutes les régions algeriennes ont répondu présent.
    Les Algeriens de la kabylie l’ont ressentie très fortement et les discours ont tous été unanimes les Algeriens sont solidaires entre eux et la kabylie fait partie intégrante de l’Algérie.
    Le gouvernement vit un moment de grâce populaire car les Algeriens dans leur majorité se sont rangés derrière leur gouvernement pour que justice soit faite .
    Nous vivons un tournant et l’Etat Algerien Plutôt le régime doit comprendre que le pays n’est pas une propriété privée d’une poignée de personne mais appartient a tout les Algeriens.

    Le peuple Algerien doit prendre conscience car musulmans que Dieu a des traditions et que parmi celle ci c’est que il ne change pas un état de fait si les efforts pour le changer ne sont pas entrepris.
    Car il faut bien comprendre que l’islam n’est pas seulement que des permission ou interdiction .
    Le prophète Mohammed salla Lhahou alayhi wa salem nous a dit qu’il était venue  » Parfaire les nobles caractères »
    L’homme ne doit pas tout attendre de l’Etat sans engagé une réforme intérieur qui lui permettra de bénéficier de l’aide divine et améliorer sa sociabilité.
    Le gouvernement Algerien n’est que le produit de nos actions.
    Un peuple reconnaissant, obéissant et effectuant des actions vertueuse verra descendre sur lui toute les bénédictions et bienfaits d’orde divin.
    C’est l’image du paysan qui laboure sa terre et sème les graines.Il a fait l’essentiel il ne lui reste plus qu’à attendre la pluie.
    Celui qui ne laboure pas sa terre et ne seme rien et qui attend que celle ci lui procure les légumes ou les fruits nécessaires pourra attendre longtemps qu’un miracle se produit.
    Le peuple Algerien musulmans doit s’appliquer a changer et prendre les commandements divins au sérieux.

    L’islam doit etre celui authentiquement pratiqué avec sagesse et compassion.
    Dieu n’a pas besoin de nos d’adoration mais il a voulu élever l’homme spirituellement en envoyant des prophètes pour servir d’exemple.
    Mais attention pas un islam qu’ont voit trop malheureusement et l’actualité nous rappelle.
    Les Talibans ont repris l’Afghanistan et tout de suite c’est le bâton qui ressort du placard . Cet islam la ne peut-être le notre impossible car trop cruel et manquant de compassion.
    C’est le peuple et le gouvernement qui ensemble doit amener a la réforme de ce pays.
    L’injustice d’une société ou d’un système fabrique des êtres rancuniers et extrêmement violent.
    Une société déshumanisée tire tout le monde vers le bas et pire met en danger la cohésion nationale.
    Djamel Allahyarhamou doit être le nouveau symbole d’une Algérie qui a décidé comme Djamel de prendre les initiatives bénéfique pour le pays.
    Djamel ne nous pas seulement montré la route mais également un modèle celui d’une société unie et fraternelle qui répond a l’appel du pays et agis comme citoyen pour changer les choses avec amour et sacrifice.
    Les Algeriens se sont promis que notre frère Djamel Allahyarhamou sera le ciment éternelle de notre union patriotique.
    Que Dieu enveloppe de sa miséricorde toute les victimes des incendies.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

« La guerre est terminée en Afghanistan », tout le monde est pardonné, assurent les talibans

Débandade à Kaboul