in

L’Arabie saoudite ouvre son premier complexe sportif pour femmes

Porte-drapeaux historiques de l’Arabie saoudite, les deux premières athlètes saoudiennes, une judokate et une coureuse, qui participèrent, voilées, aux JO de Londres 2012, faisaient figure de pionnières des valeurs sportives dans un royaume ultra-conservateur qui n’est guère enclin à les promouvoir auprès de la gent féminine.

Ce petit pas dans un stade portant haut l’idéal Olympique a-t-il permis de franchir un grand pas à l’intérieur des frontières saoudiennes, en abolissant certains carcans du rigorisme religieux ?

Après avoir, début mai, légalisé la pratique du sport féminin dans les écoles privées de jeunes filles uniquement, selon les règles très strictes de la charia, l’ouverture historique du premier centre sportif dédié aux femmes dans la province d’Al Khobar semble confirmer les frémissements d’un assouplissement des mentalités, dont se félicitent les nombreuses personnalités féminines, parmi lesquelles figurent des femmes d’affaires saoudiennes de premier plan, qui se sont pressées à son inauguration.

Ce complexe à nul autre pareil, qui dispense des cours de sport, de karaté, de yoga et propose des programmes d’amaigrissement, sous la houlette de saoudiennes formées à l’étranger pour la plupart, dont une femme qui est ceinture noire de karaté, a vu le jour après avoir obtenu une licence de la direction générale de la Jeunesse.

Les vertus « d’un esprit sain, dans un corps sain » seront certes appliquées avec toutes les restrictions qui sont la marque de fabrique de la monarchie absolue, mais cette avancée qui, encore faut-il l’espérer, ne sera pas un progrès alibi, n’est pas à minorer dans un pays où les femmes vivent toujours sous tutelle et n’ont pas le droit de conduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Israël-Palestine : Apartheid, la fin d’un tabou ? ( débat sur TV5)

Un saoudien pianote sur son portable assis sur le capot avant d’une voiture roulant sur l’autoroute