in

L’Afrique risque d’être le prochain épicentre de la pandémie de Covid-19 selon l’OMS

L’Afrique risque fortement d’être le prochain épicentre mondial de la pandémie de Covid-19, a prévenu Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. L’Organisation Mondiale de la Santé, a alarmé le monde entier de la rapide progression de l’épidémie sur le continent ces dernières semaines. L’Afrique compte à ce jour plus de 19 000 personnes infectées par le Covid-19 et plus de 1 000 morts dus au virus. Le directeur général de l’OMS, lui-même originaire d’Éthiopie a précisé que ces chiffres sont encore hypothétiques, la production de tests de dépistage étant en cours. « Au cours de la semaine dernière, le nombre de cas signalés a augmenté de 51% sur mon propre continent, l’Afrique, et le nombre de décès signalés a lui augmenté de 60%. Le défi actuel est d’obtenir des kits de dépistage, une fois ces tests obtenus, il est probable que les chiffres réels soient plus élevés que ceux rapportés. »

Publicité
Publicité
Publicité

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Voila qui tranche le débat sur le Mali, et la soi disant protection divine.
    Si on y ajoute la pénurie de structures médicales, ça risque de faire très mal. Ceci dit, les mosquées et les églises ne sont pas les seuls lieux où la pandémie se répand.

      • @Z
        Finalement, il semblerait que ce traitement ne marche pas. Mais le dépistage, par contre, limite la casse. Ca se confirme en observant les bons chiffres allemands. Dépistage, et masques, ce qu’on ne fait pas chez nous faute de matériel.
        Nous, on a les formulaires (à imprimer soi même, et remplir soi-même).En France, tout finit par des paperasses. …Et des démarches imbitables pour pouvoir faire des tests ou vendre des masques.
        Pour ce qui est de la mise en fabrication locale, on peut rêver. Nombre d’entreprises se lanceraient, mais faute d’agrément….
        Enfin, je suis sur que Raoult a contribué à limiter la casse dans sa ville en dépistant systématiquement. Mais c’est vrai que la chloroquine, on oublie. Il y a peu, je pronostiquais que le débat serait vite tranché. C’est hélas le cas. Dommage.
        Mais vous aviez vu juste.

  2. Aucune crainte a avoir. L’Afrique dispose d’un traitement pas cher, accessible, celui de Raoult. Elle l’applique et paraît-il que c’est ce qui explique les faibles taux de contagiosité, de morbidité et de mortalité dus au C-19. Alors il faudrait savoir !
    La vraie menace est l’arrêt de la vaccination pour d’autres maladies. Que les petits malins qui critiquent sans aucun recul les vaccins s’informent de la mortalité des enfants à cause du regain de la rougeole dans certains pays. Allez une piste : https://www.pourlascience.fr/sr/covid-19/le-covid-19-un-accelerateur-de-la-rougeole-19222.php

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Les avantages du calendrier basé sur le calcul

Coronavirus en Côte d’Ivoire : l’ex-footballeur Drogba au secours des plus démunis