in

La Russie espionne pour le compte de la Syrie

Trois bâtiments de la flotte russe ont pris position dans les eaux territoriales syriennes à proximité du port de Tartous pour une mission logistique de collecte de renseignements sur les mouvements des flottes occidentales, rapporte mardi « Tayyar.org », le site du courant patriotique libanais du général Michel Aoun.

Se référant à une correspondance du journaliste syrien Kamel Sakr, accrédité du journal transfrontière arabe « Al Qods Al-Arabi, le site précise que l’Etat major russe a pesé de tout son poids pour trancher en faveur de « la protection de la Syrie et du régime du président Bachar Al-Assad considérée comme une ligne rouge infranchissable » et que le déploiement de la flotte russe a été opéré en plein accord des autorités syriennes.

Le journal indique en outre que les observateurs à Damas « inclinent à penser que la Syrie a acquis des missiles 300 et procéder au déploiement d‘un système de défense anti balistique sophistiqué ». Opérationnel en 5 minutes, le missile 300, d’une efficacité prouvé, est capable de poursuivre 100 cibles et d’engager une action contre 12 d’entre elles simultanément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Élections législatives au Maroc : une nouvelle mascarade électorale ?

Tunisie : la grille de salaire de l’équipe au pouvoir