in

La prise d’otages de Bamako s’est achevée dans un bain de sang : au moins 22 morts

Mise à jour à 21h15 : l'attaque, revendiquée par les jihadistes Al Mourabitoune, a causé la mort d'au moins 27 personnes.

La prise d'otages à l'hôtel Radisson de Bamako est terminée", a indiqué une source militaire auprès de l'AFP. Quelques minutes plus tôt, le ministre de la Sécurité intérieure malien avait précisé que les auteurs de l'attaque n'avaient "plus d'otages entre leurs mains". On dénombre au moins 27 morts, et trois assaillants ont été tués ou se sont fait exploser.

• Au moins 27 morts, selon des sources de sécurité maliennes. Un Belge figure parmi les victimes, selon son employeur, le parlement de la communauté francophone de Belgique. Trois assaillants sont morts, selon une source militaire malienne. 

• Plusieurs Français se trouvaient parmi les otages. La compagnie Air France a confirmé que ses 12 membres d'équipage à Bamako avaient été exfiltrés et se trouvaient en sécurité.

• Des assaillants avec des armes automatiques. Selon une source sécuritaire malienne, l'attaque a commencé vers 8 heures le matin. Des assaillants sont rentrés dans l'enceinte de l'hôtel à bord d'une voiture. Une fusillade a ensuite éclaté dans l'hôtel. Les assaillants se sont retranchés avec des otages au 7e étage.

• Les forces spéciales françaises sur place. Elles sont venues de Ouagadougou, au Burkina Faso voisin. Des forces spéciales américaines vont aussi porter assistance aux Maliens, selon le Pentagone. Une quarantaine de gendarmes du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) sont partis vendredi en mission au Mali. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hasna Aït Boulahcen, de l’ado délurée et instable à la pasionaria du « jihad »

USA: lors d’une réunion publique, un individu crie « tous les musulmans sont des terroristes » (vidéo)