in

La commémoration de la guerre des Six Jours tourne à l’insulte envers le Prophète

Les étendards israéliens étaient de sortie à Jérusalem, lors de la commémoration de la guerre des Six Jours, brandis par des colons sionistes dont la liesse frisait la transe collective, exultant au point de salir et d’insulter le Prophète.

Quand les effusions de joie des ultras de la « seule démocratie du Proche-Orient » sont une démonstration de force idéologique, qui a pour munitions : la haine aveugle et le blasphème.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Du jambon dans les chaussures de musulmans

Le voile de la discorde entre la FIFA et le football féminin iranien