in

Kadhafi est mort

C’est à Syrte, dans sa ville natale et dernier bastion du régime en déroute, que la cavale du dirigeant libyen déchu a touché à sa fin.

Epilogue d’une longue traque à rebondissements, la mort de Mouammar Kadhafi, a été annoncée par la chaîne Al Jazeera dans son flash info, ainsi que par l’agence Reuters, et confirmée par un responsable militaire du Conseil National de Transition (CNT). Le tyran imprévisible et fantasque, enturbanné et en treillis comme à l’accoutumée, a rencontré son destin, après avoir succombé à de graves blessures aux deux jambes.

« Nous annonçons au monde que Kadhafi a été tué aux mains des révolutionnaires », a indiqué à la presse le porte-parole officiel du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi (est), Abdel Hafez Ghoga.

La ville de Syrte entre ainsi dans l’histoire pour être le haut lieu d’un gros coup de filet, qui a fait une autre victime, le fils de feu le guide libyen, Mouatassim, qui aurait été retrouvé mort, selon les dires de Mohamed Leith, un commandant des forces du nouveau régime qui combattait dans la ville. « Nous l’avons retrouvé mort. Nous avons mis son corps ainsi que celui du (ministre de la Défense du régime déchu libyen), Aboubakr Younès Jaber, dans une ambulance pour les emmener à Misrata » a déclaré ce dernier à l’AFP.

Quant à la dépouille de son dictateur de père, Al Arabya affirme qu’elle a été transportée à Misrata.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La remise en liberté anticipée de Salah Hamouri ?

“Les socialistes ont été les plus grands acteurs de la colonisation”