in

Face au harcèlement dans les transports en commun, 48% des femmes changent leur tenue vestimentaire, selon une étude

Dans notre douce France traversée par des paradoxes criants, où l’émancipation de la gent féminine se mesure à la longueur d’une jupe ou à la profondeur d’un décolleté (en d’autres termes plus c’est court ou plongeant, plus la femme est affranchie, reste à savoir de quel joug au juste !), le harcèlement des femmes se généralise dans les transports en commun et, sans être encore la 11ème plaie d’Egypte, comme en souffre le pays des pharaons pour d'autres raisons, s’avère être toutefois un mal du siècle très dérangeant.

Face à ce véritable fléau des mains balladeuses, des gestes déplacés et autres remarques obscènes qui peuvent très vite dégénérer en agressions sexuelles, comme l’atteste le pourcentage élevé de femmes victimes (87%) mis en lumière par l’étude réalisée par la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut), auprès de 6 000 usagères des transports publics, 48% des passagères interrogées ont décidé de laisser la jupe dans l’armoire pour arborer une tenue plus couvrante, protectrice, voire dissuasive.

L'enquête publiée ce jour, mercredi 15 juin, fait aussi ressortir que la non-assistance à personne en danger (plus de 89% des témoins n’interviennent pas) est un mal très répandu également, reflet d’un individualisme forcené bien dans l’air du temps, et que 54% des femmes empruntent les bus et le métro à certaines heures où elle se sentent plus en sécurité, 34% d’entre elles, transies de peur, ayant carrément renoncé à ce mode de locomotion.

Et que font les féministes du pays des Lumières ? Elles ne disent mot, préférant s’offusquer du port du voile considéré comme l’aliénation absolue, tandis que la femme moderne, prétendument en prise avec son temps et libérée de bien des chaînes, reste réduite à un rôle de femme-objet dévalorisant et vieux comme le monde. C’est sans conteste la suprême ironie de notre société de consommation, et de cette France donneuse de leçons qui a l'indignation à géométrie variable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un prédicateur fond en larmes devant une musulmane sourde et muette qui tente de réciter le Coran

Israël coupe l’ eau aux palestiniens en plein ramadan