in

En Algérie, 15 ans de prison requis en appel contre “Mme Maya”, “fille cachée” de Bouteflika

Zoulikha-Chafika Nachinache, femme d’affaires qui avait prospéré grâce à la rumeur et à ses relations haut placées, avait été condamnée en octobre.

L’influente « Mme Maya », de son vrai nom Zoulikha-Chafika Nachinache, a été condamnée en première instance, le 14 octobre, à douze ans de prison ferme, une amende de 6 millions de dinars (40 000 euros) et à la saisie de ses biens. Elle avait notamment été reconnue coupable de « blanchiment d’argent »« trafic d’influence »« dilapidation de deniers publics » et « transfert illicite de devises vers l’étranger ». Ses deux filles avaient été condamnées à cinq ans de prison. (…)

Caverne d’Ali Baba

Inconnue du grand public avant cette affaire, « Mme Maya » a bâti une fortune colossale sur une rumeur qui faisait d’elle la « fille cachée » de l’ancien chef d’Etat. Largement relayée par l’entourage de M. Bouteflika, la rumeur lui a permis de bénéficier de nombreux privilèges et de la protection de hauts responsables comme l’ancien puissant patron de la police, Abdelghani Hamel.

Publicité
Publicité
Publicité

Lire la suite dans Le Monde

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Irak : Noël à Mossoul, ancien fief de Daesh

Sagesse et humanisme : quelques citations du Prophète Muhammad (SAWS)